Publié par : Willem Van Cotthem | juillet 9, 2010

Interruption des nouvelles contributions à ce site

A cause de problèmes de santé, je me vois obligé d’arrêter temporairement la publication de nouvelles contributions à ce site.  Veuillez m’en excuser.

Prof. Dr. Willem Van Cotthem

Lu au site : UNNews

IRAQ : LE PAM LANCE UN PROGRAMME ‘TRAVAIL CONTRE ARGENT’

New York, May 19 2010 12:50PM

Face aux difficultés quotidiennes que rencontrent les populations iraquiennes les plus pauvres à se nourrir correctement, le Programme alimentaire mondial < »http://www.wfp.org/english/ »>(PAM) a lancé mercredi un projet ‘;travail contre argent’; afin de les sortir du cycle de la pauvreté.
« L’;insécurité alimentaire en Iraq est un problème d’;accessibilité », a dit le directeur du PAM en Iraq, Edward Kallon. « Alors qu’;il y a de la nourriture dans les magasins, elle n’;est pas accessible à tous et près d’;un million de personnes ont toujours besoin d’;assistance alimentaire et des millions d’;autres dépendent de l’;aide du gouvernement ».
Le programme pilote est mis en œuvre par le gouvernorat de Diyala dans l’;est du pays et sera élargi à d’;autres régions. Le projet comprend des activités de nettoyage et de réhabilitation des canaux de traitement des déchets et d’;irrigation, de plantation d’;arbres, de réhabilitation de fermes et de campagne d’;assainissement. Les participants seront payés en dinars l’;équivalent de 10 dollars par jour pour une période de trois mois et les personnes chargées de les encadrer toucheront 13 dollars. Ils recevront leur salaire chaque semaine. Lire la Suite…

Publié par : Willem Van Cotthem | mai 19, 2010

Lesotho: LA FAO ET L’UE ASSISTENT DES AGRICULTEURS (UNNews)

Lu au site : UNNews

FACE À LA CRISE, LA FAO ET L’UE ASSISTENT DES AGRICULTEURS DU LESOTHO

New York, May 19 2010 10:50AM

Alors que la flambée des prix a durement affecté le secteur agricole du Lesotho, l’;Organisation des Nations Unies pour l’;alimentation et l’;agriculture (< » http://www.fao.org/index_fr.htm »>FAO), en partenariat avec l’;Union européenne (UE) et le ministère de l’;agriculture et de la sécurité alimentaire du Lesotho, a lancé mercredi un programme d’;aide massif destiné à plus de 36.000 agriculteurs, soit plus de la moitié des paysans vulnérables du pays.

« Des risques inacceptables de faim et de pénuries alimentaires sont vite devenus évidents pour les ménages les plus pauvres », a estimé la coordonnatrice de la FAO des situations d’;urgence et de la réhabilitation au Lesotho, Farayi Zimudzi.

La flambée du prix des denrées alimentaires et la récente crise économique ont violemment  frappé le Lesotho, en particulier les 1,9 million d’;habitants qui vivent de l’;agriculture. En une année, les coûts d’;une campagne d’;ensemencement ont été multipliés par quatre. Résultat : plus de la moitié des terres arables du pays sont en friche, estime la FAO.

La FAO a alloué quatre millions d’;euros afin de limiter les terribles conséquences de la crise alimentaire, tout en menant des actions sur le long terme pour que le pays retrouve une situation de sécurité alimentaire. Dans le cadre de son projet de Facilité alimentaire, l’;UE a également alloué 6 millions d’;euros à l’;agriculture afin de lutter contre l’;aggravation de l’;insécurité alimentaire dans le pays. Lire la Suite…

Publié par : Willem Van Cotthem | mai 17, 2010

L’agriculture dans le changement climatique (AfricaFiles)

Lu au site :

AfricaFiles

Title: L‚agriculture dans le changement climatique ; Agriculture and climate change:
Author: Anne Chetaille, Patrice Burger
Category: Africa General
Date: 3/31/2010
Source: Inter-Reseaux
Source Website: http://www.inter-reseaux.org <http://www.africafiles.org/database/www.inter-reseaux.org>

African Charter Article# 17: Every individual shall have the right to education, cultural life, and the promotion and protection of values.

Summary & Comment: English follows. Le rapport de la 17e Commission mondiale du développement durable souligne quant à lui la nécessité de concentrer les investissements sur l‚agriculture familiale, les systèmes écologiquement viables, et l‚agriculture biologique. Quelle sera la nature du dialogue nécessaire à la conciliation d‚intérêts aussi divergents mais sur lesquels le changement climatique et ses impacts jettent une lumière nouvelle d‚interdépendance ? The report of the 17th World Commission on Sustainable Development underscores the need to concentrate on investments pertaining to family farming, viable ecologically systems, and organic farming. What type of dialogue will reconcile these various, diverging interests that are inextricably linked to climate change and its impact? DN


1. L’agriculture dans le changement climatique, le sujet qui va tout changer
2. Agriculture and climate change:  an interplay of epic proportions

*******************************************************

1. L’agriculture dans le changement climatique, le sujet qui va tout changer

http://www.inter-reseaux.org/revue-grain-de-sel/49-agriculture-et-aleas/article/l-agriculture-dans-le-changement.

Quelle est la place de l’agriculture dans les négociations sur le climat qui prennent de l‚ampleur ces dernières années ? Au lendemain du Sommet de Copenhague, quel bilan tirer de l‚intégration des enjeux de développement sous-tendus par l‚interaction entre pratiques agricoles et changements climatiques ? Lire la Suite…

Publié par : Willem Van Cotthem | mai 16, 2010

La Banque mondiale sur la sellette (GRAIN)

Lu au site : GRAIN

Nouveautés de GRAIN | 15 mai 2010

La Banque mondiale sur la sellette

GRAIN

mai 2010

La Banque mondiale entend poursuivre ses efforts pour favoriser l’accaparement mondial des terres et refuse de publier une étude confirmant les effets néfastes de ces transactions sur les communautés locales. L’étude aurait dû être publiée à l’occasion de la conférence annuelle sur les questions foncières la semaine dernière, mais la Banque a tenté de faire dévier le débat sur l’accaparement des terres en proposant des solutions gagnant-gagnant. Cependant, l’évidence du parti-pris de la Banque en faveur des grandes entreprises et le rejet croissant par le public des “principes” de l’accaparement socialement responsable ont fait échouer cette stratégie.

Vous pouvez accéder à cet article d’ À contre-courant ici: http://www.grain.org/articles/?id=65.

Inscrivez-vous à Nouveautés de GRAIN et vous recevrez des annonces ponctuelles des nouvelles publications et d’autres actualités de GRAIN

Vous inscrire : http://ourlists.org/lists/grain-subscribe-fr.html

Publié par : Willem Van Cotthem | mai 13, 2010

LA FAO LANCE UNE PÉTITION MONDIALE CONTRE LA FAIM (UNNews)

Lu au site : UNNews

LA FAO LANCE UNE PÉTITION MONDIALE CONTRE LA FAIM

New York, May 11 2010 10:50AM

L’;Organisation des Nations Unies pour l’;alimentation et l’;agriculture (< » http://www.fao.org/index_fr.htm »>FAO) a donné mardi le coup d’;envoi à une pétition en ligne incitant le public à se révolter face au constat que près d’;un milliard de personnes souffrent de la faim de par le monde.

« Nous devrions être très en colère face au fait scandaleux que nos semblables continuent à être victimes de la faim », a déclaré le Directeur général de la FAO, Jacques Diouf. « Si avez le même sentiment, je vous demande de manifester cette colère. Tous autant que vous êtes, riches et pauvres, jeunes et vieux, habitants des pays avancés et des pays en développement, exprimez votre colère contre la faim dans le monde en ajoutant votre nom à la pétition mondiale sur le site < »http://www.1billionhungry.org/ »>http://www.1billionhungry.org/ &raquo;.

La pétition sur Internet exhorte les gouvernements à accorder la priorité absolue à l’;élimination de la faim. Le symbole de cette campagne intitulée « 1billionhungry » (‘;1 milliard d’;affamés’;) est un sifflet jaune, encourageant les citoyens à siffler contre la faim. La FAO souhaite que la pétition se propage sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter et YouTube.

Un des points forts de la campagne est une vidéo promotionnelle réalisée avec l’;acteur britannique Jeremy Irons, qui reprend le rôle d’;un personnage révolté, campé par Peter Finch dans une scène célèbre du film Network qui lui a valu l’;Oscar du meilleur acteur. Lire la Suite…

Lu au site : UNNews

FAO : LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE EN AFRIQUE REQUIERT UNE ATTENTION URGENTE

New York, May  6 2010  9:50AM

Le Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (< » http://www.fao.org/index_fr.htm »>FAO), Jacques Diouf, a exhorté jeudi la communauté internationale à accorder une attention urgente à la situation actuelle de la sécurité alimentaire en Afrique.

“Depuis 2009, en Afrique subsaharienne plus de 269 millions de personnes sont sous-alimentées et 30% de la population est victime de la faim”, a signalé M. Diouf dans son allocution d’ouverture du segment ministériel de la 26ème session de la Conférence régionale de la FAO pour l’Afrique à Luanda (Angola).

“Cette situation exige notre pleine et entière attention de toute urgence”, a-t-il ajouté. Lire la Suite…

Lu au site : UNNews

AFRIQUE : LE CHANGEMENT CLIMATIQUE MENACE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

New York, May  4 2010 11:50AM

Les conséquences du changement climatique pourraient réduire à néant les progrès réalisés en matière de réduction de la pauvreté et de renforcement de la sécurité alimentaire en Afrique, affirme un document présenté cette semaine à la Conférence régionale pour l’;Afrique organisée à Luanda en Angola par l’;Organisation des Nations Unies pour l’;alimentation et l’;agriculture (< » http://www.fao.org/index_fr.htm »>FAO).

La hausse des températures et de l’;imprévisibilité croissante du climat provoqueront un recul des rendements agricoles (6,9% dans le cas du maïs, une denrée vivrière de base) et accentueront l’;insécurité alimentaire en Afrique, estime le rapport.

Le document, intitulé ‘;Climate Change Implications for Food Security and Natural Resources Management in Africa’;, exhorte les gouvernements africains à « accorder la priorité à des mesures ciblées sur l’;essor de l’;agriculture et la gestion durable des ressources naturelles ».

Un tiers de la population africaine vit dans des zones sujettes à la sécheresse et sur les dix plus grandes villes d’;Afrique, six sont situées sur le littoral. Selon le rapport, ces deux caractéristiques rendent ces zones particulièrement vulnérables aux changements climatiques.

Ces bouleversements climatiques toucheront les pays africains les plus pauvres et de façon disproportionnée. L’;adaptation au changement climatique par des pratiques durables, notamment la promotion et la protection des aliments traditionnels et locaux et des savoirs agricoles, devrait constituer une priorité, affirme le document.

Cependant, les pays africains disposent d’;un potentiel croissant pour tirer profit du marché du carbone et d’;autres instruments internationaux tels que le Mécanisme de développement propre, indique le rapport. Les stratégies de réduction des émissions de carbone par des projets de boisement et de reboisement communautaires pourraient créer des synergies et accroître la production vivrière des petits paysans.

La Conférence, qui se déroulera jusqu’;au 7 mai, s’;attachera à évaluer les effets de la flambée des prix des aliments sur la sécurité alimentaire en Afrique et les enjeux et opportunités liés à la production de biocarburants dans les pays africains.
May  4 2010 11:50AM
________________

Veuillez consulter le site du Centre de nouvelles ONU pour plus d’information http://www.un.org/french/newscentre/

Lu au site : GRAIN

Nouveautés de GRAIN | 22 avril 2010

Les mouvements sociaux dénoncent la stratégie de la Banque mondiale concernant l’accaparement des terres

Le 26 avril 2010, la Banque mondiale ouvre une importante conférence de deux jours à son siège à Washington. À la table seront assis des gouvernements, des bailleurs de fonds, des chercheurs, des PDG et des organisations non-gouvernementales. Et de quoi vont-ils discuter principalement? De définir comment profiter au mieux des masses d’argent fraîchement mobilisées pour permettre à l’agrobusiness de s’installer sur d’immenses zones agricoles dans les pays en développement, en particulier en Afrique. La Banque qualifie ces acquisitions foncières d’“investissements agricoles”. Les mouvements sociaux préfèrent parler d’“accaparement des terres”.

À l’occasion de cette réunion, la Banque va publier une étude très attendue sur cette nouvelle tendance que constitue l’accaparement. Elle ne se contentera pas d’évaluer combien d’hectares font l’objet d’achats et de ventes, où, pourquoi et par qui, mais elle va aussi présenter sa propre solution pour répondre aux risques et aux inquiétudes soulevés par ces investisseurs étrangers – depuis George Soros au fonds souverain libyen, en passant par le géant des télécoms chinois ZTE – qui s’emparent des terres agricoles à l’étranger, pour y produire de la nourriture destinée aux exportations. La banque va ainsi avancer une série de “principes” que les acteurs seront censés appliquer. La FAO, la CNUCED et le FIDA ont accepté de soutenir la Banque et de l’aider à promouvoir ces “principes”. Lire la Suite…

Publié par : Willem Van Cotthem | avril 20, 2010

LA GESTION DES FEUX DE FORÊT (FAO)

Lu au site : UNNews

FAO : LES COMMUNAUTÉS DOIVENT ÊTRE IMPLIQUÉES DANS LA GESTION DES FEUX DE FORÊT

New York, Apr 19 2010 10:50AM

La plupart des incendies résultent d’;activités humaines, c’;est pourquoi les communautés locales doivent être pleinement impliquées dans la prévention et la gestion des incendies de forêt, selon l’;édition 2009 du ‘;Manuel de gestion des incendies de forêt pour les formateurs’; publiée lundi par l’;Organisation des Nations Unies pour l’;alimentation et l’;agriculture (< » http://www.fao.org/index_fr.htm »>FAO) en partenariat avec le ministère finlandais des affaires étrangères.

« Lorsque les communautés locales tirent profit de la protection de leurs ressources naturelles, elles sont plus motivées pour prévenir les incendies de forêt », affirme Pieter van Lierop, expert forestier à la FAO.

Le manuel souligne que le risque, la fréquence, l’;intensité et l’;impact des feux de forêt peuvent être réduits grâce à des approches plus intégrées de gestion, notamment la détection des incendies et leur extinction rapide, la surveillance, l’;alerte précoce, la prévention et la préparation des communautés locales.

« Il devrait y avoir un juste équilibre entre, d’;une part, les activités de suppression des incendies de forêt et l’;investissement dans des équipements coûteux de lutte et, d’;autre part, la prévention effective et la sensibilisation des communautés locales », estime M. van Lierop. Lire la Suite…

Older Posts »

Catégories

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.