COP 8 de la CNULD (BNT / IISD)

Lu au site:

Bulletin Négotiations de la Terre

http://www.iisd.ca/vol04/enb04196f.html

Vol. 4 No. 196
Lundi 3 septembre 2007

HUITIEME SESSION DE LA CONFERENCE DES PARTIES A LA CONVENTION SUR LA LUTTE CONTRE LA DESERTIFICATION:

3-14 SEPTEMBRE 2007

La huitième session de la Conférence des Parties (COP8) à la Convention sur la lutte contre la désertification (CLD) se réunira à Madrid, Espagne, du 3 au 14 septembre 2007. Outre les travaux de la CdP, les parties à la CLD mèneront également ceux de la sixième session du Comité chargé de l’examen de la mise en œuvre de la Convention (CRIC 6), du 4 au 7 septembre 2007, et de la huitième session du Comité de la science et de la technologie (CST 8), du 4 au 6 septembre 2007. Parmi d’autres événements prévus, une séance de dialogue avec les membres du parlement, les 8 et 9 septembre et une réunion spéciale les 12 et 13 septembre, qui verra se dérouler un dialogue entre des responsables de haut rang sous le thème “Désertification et adaptation aux changements clima­tiques.”

Alors que la CLD commence sa seconde décennie, la CdP se penchera sur nombre de points à l’ordre du jour qui pourraient donner lieu à une nouvelle focalisation de la Convention. Ces points englobent les dispositions relatives aux unités de coordina­tion régionales, le budget programmatique au titre de 2008-2009 et le suivi du rapport de l’Unité d’inspection mixte et de l’élaboration d’une stratégie pour le renforcement de la mise en œuvre de la Convention, sur la base des travaux du Groupe de travail intergou­vernemental intersession (GTII) qui a été établi à la CdP 7. Le CRIC procéderait à l’examen du rapport de la CRIC 5, de la revue des politiques, des modalités opérationnelles, des activités et de l’exécution de la fonction du Mécanisme mondial, ainsi qu’à l’examen des rapports concernant la collaboration avec le Fonds mondial pour l’environnement. Le CST procédera, entre autres points à l’ordre du jour, à l’examen du rapport concernant l’amélioration de l’efficacité et de l’utilité du CST et les effets des variations climatiques et des activités humaines sur l’érosion des sols.

(continue)

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s