Sécheresse (Alerte Google / Canadian Encyclopedia)

Lu au site : Alerte Google / sécheresse

http://www.thecanadianencyclopedia.com/index.cfm?PgNm=TCE&Params=f1ARTf0002401

Sécheresse

La sécheresse est un état d’aridité provoqué par des précipitations plus faibles que la normale pendant une période prolongée. Elle commence par une diminution du taux humidité du sol, puis des réserves de surface et de la nappe phréatique. En période de sécheresse, la croissance des plantes ralentit, et il faut restreindre la consommation, à des fins domestiques, municipales, agricoles et industrielles, des réserves de surface et de la nappe phréatique. Une sécheresse perturbe momentanément l’écosystème et favorise la propagation de certains insectes nuisibles et de maladies chez les végétaux et les animaux. Les plantes xérophiles (qui peuvent vivre dans des lieux secs) ont tendance à remplacer la végétation normale tandis que les animaux sauvages et domestiques détruisent ce qui reste de végétation, mettant en danger la croissance ultérieure des plantes. La sécheresse crée aussi des conditions favorables aux incendies de forêt. Il n’y a pas de définition universelle du mot sécheresse qui se définit selon la façon dont les humains la perçoivent. Par conséquent, les critères de définition sont multiples, tels les précipitations, le débit des cours d’eau, le niveau des lacs, le niveau de la nappe phréatique, le degré d’humidité du sol, le rendement agricole et les rigueurs économiques.

Des sécheresses frappent le monde entier depuis des millions d’années. On découvre l’existence de sécheresses préhistoriques en étudiant les anneaux de croissance des arbres, les sédiments des lacs et océans et les carottes de glace des glaciers. Des écrits anciens les relatent aussi. Récemment, de grandes sécheresses se sont abattues sur les prairies de l’Amérique du Nord dans les années 30, le Sahel (région semi-désertique entre l’Éthiopie et le Sénégal) dans les années 70 et les années 80, la Grande-Bretagne en 1975-1976, la Californie en 1976-1977 et le Sud-Est des États-Unis en 1986.

Sécheresse météorologique

 

On en mesure l’intensité en comparant la quantité des précipitations reçues par rapport à la quantité normale de précipitations. Pour évaluer une telle sécheresse, il faut tenir compte de facteurs comme la quantité totale de précipitations reçues pendant une période donnée (semaine, mois, année), le temps écoulé entre les PLUIES substantielles et l’époque à laquelle elles sont tombées.

Sécheresse agricole

 

Causée par la sécheresse météorologique, elle s’aggrave avec les pertes dues à l’évapotranspiration. La jachère diminue la gravité d’une sécheresse agricole en maintenant dans le sol l’humidité emmagasinée l’année précédente. Dans les régions où l’eau d’irrigation reste accessible et les réserves d’eau abondent, une sécheresse météorologique ne provoque pas nécessairement une sécheresse agricole.

Sécheresse hydrologique

 

Elle correspond à une diminution des réserves d’eau dans les cours d’eau, les réservoirs de surface et la nappe phréatique. La sécheresse hydrologique est causée par un manque de précipitations accompagné d’une évaporation massive. Cependant, des facteurs non météorologiques, comme la demande en eau, la disponibilité de réservoirs de surface et le forage de puits artésiens, en aggravent l’effet.

Météo et sécheresse

 

La circulation atmosphérique provoque habituellement l’alternance des systèmes de haute et de basse pression sur une région donnée. Les systèmes de basse pression apportent en général de la pluie et déclenche la formation d’orages de convection qui causent des pluies torrentielles. Parfois, une situation appelée blocage se produit quand une zone de haute pression devient stationnaire sur une région, repoussant au nord ou au sud les zones de basse pression porteuses de pluie. De tels blocages peuvent empêcher pendant des semaines, des mois et même des années une chute de pluie normale.

Sécheresses au Canada

(continue)

Auteur H. HILL

 

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s