Tunisie : réformes structurelles en agriculture (Alerte Google / Réalités online)

Lu au site : Alerte Google / sécheresse

http://www.realites.com.tn/index1.php?mag=1&cat=/4DOSSIERS%20ET%20ENQUETES/1Dossiers&art=19274&a=detail1

Agriculture : Des perspectives ambitieuses

La contribution de l’agriculture au PIB est évaluée à 12,6% alors qu’elle participe pour 9,6% aux exportations nationales. 10,1% des investissements sont consacrés à l’agriculture qui emploie 16% de la population active. C’est dire que l’agriculture est un secteur stratégique, notamment pour ce qui est de son rôle dans l’alimentation de la population : l’auto-suffisance, la promotion des exportations et le développement des industries agro-alimentaires.

L’agriculture connaît des réformes structurelles et elle est l’objet d’une mise à niveau.

Mobilisation des ressources en eau

L’atout majeur de notre agriculture est la réalisation du premier programme décennal de mobilisation des eaux qui a permis, avec la construction de plusieurs grands barrages, de faire face aux périodes de sécheresse, alors que l’exécution du deuxième programme a été largement entamée (2002-2011). Il y a lieu de remarquer que ces programmes ont permis un approvisionnement régulier et une généralisation de l’approvisionnement en eau potable de la population, même rurale, ainsi que l’extension des périmètres irrigués avec l’intensification des systèmes de culture et la promotion de l’emploi.
Au cours du Xème Plan, six grands barrages ont été achevés , 63 barrages collinaires construits, 140 forages exploratoires et 185 forages de contrôle réalisés en plus de 400.000 ha traités en travaux de conservation des eaux et des sols. Le taux de mobilisation des eaux a été porté de 59% en 1990 à 86% en 2006 alors que la population rurale, qui ne disposait que pour 68% de l’eau potable en 1996, est actuellement alimentée selon un taux de 96%.

Les réformes et les grands projets réalisés

………………..

Les investissements et la croissance de la production

………………….

La balance commerciale agricole

……………………..

Les perspectives d’avenir et les objectifs majeurs

……………….

Mobilisation et rationalisation de l’utilisation de l’eau

………………..

La promotion du rôle des structures professionnelles

………………

L’évolution des différentes productions

…………….

Ridha Lahmar


Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s