Ile Maurice : Sécheresse, le temps de la vache maigre (Alerte Google / L’Express.mu)

Lu au site : Alerte Google / sécheresse

http://www.lexpress.mu/display_article_sup.php?news_id=99277#Top 

Le temps de la vache maigre

Les réservoirs sont à sec. La sécheresse persiste et elle a un effet néfaste non seulement sur le train de vie des hommes mais également sur celui des animaux. Ils attendent tous d’un commun accord un miracle venant du ciel.

L’image est insolite, mais combien significative. Des bœufs qui prélassent au fond de la plus grande réserve d’eau de Rodrigues. Une situation rare en temps normal. Mais c’est un fait. Le réservoir d’Anse-Raffin dans le sud de Rodrigues est complètement à sec. Il n’y a qu’une flaque d’eau verdâtre complètement au-dessous de la jauge. Impossible donc de la pomper pour la distribution. Malgré la situation, les habitants ne manquent pas d’humour. «Nous pouvons jouer un match de football dans le réservoir.»
«Un miracle du ciel»

La sécheresse sévit à Rodrigues. Il a certes plu la semaine dernière, mais c’est insuffisant pour remplir les différentes nappes phréatiques et les rivières. Cependant, il en faut plus. La topographie de l’île et le vent constant dans différentes régions, favorisent l’évaporation. Pourtant la pluviométrie n’est pas inférieure comparée aux années précédentes, mais l’hiver a été sec. Les agriculteurs, les autorités et chaque citoyen espèrent tous un signe venu du ciel.

C’est le combat entre les hommes et la nature. Les terres arides et les petites fissures dans le sol témoignent l’intensité de la sécheresse. Des planteurs ont labouré la terre sans tenter de semer quoi que ce soit. Une lueur d’espoir pour ceux qui habitent à côté des sources naturelles. L’eau est retenue par de petits barrages pour l’irrigation et ce sont ces planteurs qui approvisionnent le marché en légume.

«Phase difficile»

Cette sècheresse n’est non seulement une phase difficfile pour les hommes mais aussi pour les animaux. De ceux-là, ce sont les bœufs qui semblent les plus souffrir. Leur perte de poids est visible. Où vont-ils trouver quelque 40 kilos de forages et autant de litre d’eau en cette période ? Les fermiers les nourrissent alors avec des aliments achetés sur le marché faute de mieux.

C’est une évidence. Les herbes ont abandonné le combat depuis longtemps. Même les téméraires «vieille fille», arbustes réputés pour être résistants ont perdu leur éclat. Une vue aérienne laisse apercevoir des plaines et des vallées déséchées.

Et que dire des eucalyptus? Les abeilles butinent normalement ses fleurs pour produire le fameux miel de Rodrigues, mondialement réputé.

En cette période, les touristes s’affluent dans l’île. Il faut savoir ménager la chèvre et le chou. Les coupures d’eau sont courantes. Toutefois, ce qui est à honorer, c’est la compréhension et la collaboration des Rodriguais, dans un tel moment. Ils ne crieront pas au scandale. Dans certaines régions, il faut attendre une ou deux semaines, pour que l’eau coule du robinet. Mais entre temps, ils sont alimentés par des citernes.

Louis-Ange Perrine, le commissaire responsable de la gestion de l’eau a son téléphone portable collé à l’oreille. Les camions citernes sillonnent Rodrigues sept jours sur sept. Le commissaire gère la situation en étant sur le terrain. Il y a aussi de grands tuyaux qui canalisent l’eau vers les régions arides en provenance de Mourouk (Sud-est) où il y a une réserve. Il ne faut pas utiliser les canaux naturels. L’évaporation guette.

(continue)

Patrick ST PIERRE

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s