Désertification et pauvreté : Lettre ouverte à un ami (Willem)

LETTRE OUVERTE A UN AMI

Cher Ami,

Nous connaissons tous les grands problèmes qui se posent par la sécheresse et la désertification, directement liés à la pauvreté, en particulier dans le monde rural. Depuis des années j’ai l’honneur et le plaisir de collecter des informations intéressantes sur ces problèmes à mes sites du réseau internet :

<http://www.secheresse.wordpress.com>

<http://www.desertification.wordpress.com>

Je t’ invite à visiter de temps en temps ces sites et de m’envoyer tes commentaires et/ou contributions.

Même en connaissant un certain nombre de solutions efficaces pour lutter contre ces fléaux dans des conditions différentes et dans des pays différents (les « bonnes pratiques » et les « cas de succès« , apparemment le monde n’est pas en mesure de les appliquer à plus grande échelle (faute de financements ou autres facteurs?). C’est là le grand problème : trop de forces, trop de moyens se perdent continuellement en cours de route, à partir du cas de succès local (souvent le résultat des efforts produits par des organisations non-gouvernementales) ou même les succès nationaux (souvent grâce aux travaux des experts scientifiques) jusqu’aux populations rurales au niveau mondial qui en ont besoin.

Pendant des années j’ai consacré tout mon temps libre à participer personnellement à cette lutte en organisant des projets humanitaires dans beaucoup de pays en Afrique et en Asie. Nous n’avons connu que des succès, aussi dans votre pays. Nous avons travaillé en relation directe avec les Ministères concernées où j’ai eu l’honneur d’informer personnellement les responsables sur les succès enregistrés. J’ai même eu l’honneur d’en informer une multitude d’intéressés au niveau mondial. Le résultat de toutes ces bonnes nouvelles sur les possibilités de progresser d’une façon significative dans la lutte contre la désertification, la faim et la pauvreté ? La réaction ? Pas d’initiatives nationales ou internationales, juste quelques initiatives individuelles.

Etant actuellement à la retraite, j’ai mis terme à mes efforts pour organiser des projets humanitaires de coopération au développement. Je me suis « transformé » en consultant pour tous ces problèmes primordiaux de désertification et de développement durable. Ceux qui veulent faire appel à mon expérience seront toujours les bienvenus.  Ensemble nous continuerons la lutte.

Gardons donc le contact : on ne sait jamais comment le vent tournera à l’avenir !

Prof. Van Cotthem

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s