Algérie : Nourriture fraîche dans les camps des réfugiés (UNICEF / Willem)

Le projet UNICEF « Construction de jardins de famille et jardins scolaires dans les camps des réfugiés Saharaouis » (région de Tindouf, S.O. Algérie) contribue d’une façon significative à la sécurité alimentaire et la santé publique dans les camps des réfugiés. Des efforts continus y sont produits pour construire de plus en plus des jardins de famille. En complément, des semences collectées sont envoyées par des citoyens Européens, qui ne jettent plus à la poubelle ou sur leur tas de compost les semences des fruits tropicaux consommés (melons, pastèques, potirons, papayes, avocats etc.) ou des restants des semences de légumes (utilisés dans leurs jardins).

Pour des informations supplémentaires, visitez :
<http://www.zadenvoorleven.wordpress.com>
où vous trouverez des textes introductifs dans différentes langues.

Voici quelques photos prises dans des jardins de famille par l’ingénieur Taleb BRAHIM, coordinateur du projet, en Janvier-Février 2008

 lettuce
Belle laitue dans le sol du désert Sahara au camp des réfugiés de Smara.Bottle gardening in Smara
Des espèces de plantes différentes cultivées dans des bouteilles en plastique (pépinière) avant la plantation dans le sable du désert. Deux avantages sont enregistrés : limitation du volume d’eau d’irrigation et élimination des bouteilles en plastiques autrement jetées dans le désert.TC and drip irrigation

Quel sentiment magnifique de pouvoir cultiver pour la première fois en 30 ans dans les camps des légumes frais, pleins de vitamines et d’éléments minéraux, dans le sable du désert avec un remarquable minimum d’eau d’irrigation saumâtre (après avoir mélangé au sol le conditionneur de sol TerraCottem le long des tubes goutte-à-goutte jusqu’à une profondeur de 25 cm).
Gauche : betterave rouge; Centre : oignons; Droite : choux et laitue. Un cas de succès dans la lutte contre la désertification, les efforts pour la sécurité alimentaire et la santé publique, et les initiatives pour les revenus annuels.

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s