Les OGMs : commentaire (Thierry)

Nouveau commentaire sur « OGM et la faim dans le monde (Google / Maville) »
Auteur : Thierry
Commentaire :
Tout à fait d’accord avec l’article. Je pense qu’on devrait plus étudier la question des OGMs… C’est trop facile d’interdire alors que la faim dans le monde est une réalité comme le montre cet article:

http://www.e-citizen.tv/wordpress/2008/02/29/crise-alimentaire-mondiale-pam/


Encore une galette de boue ?

L’envol des prix des céréales et du lait est en passe de provoquer une crise alimentaire mondiale, selon les Nations unies. Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) pourrait être contraint de réduire dès cet été les rations qu’il distribue aux plus pauvres de la planète.

Les raisons sont multiples :

  • La consommation accrue de viande dans les pays émergents (Chine, Inde…) qui exige une grande quantité de grain pour nourrir le bétail.
  • L’usage des cultures alimentaires à des fins énergétiques avec le développement des biocarburants.
  • Les aléas climatiques.
  • Le prix élevé du baril de pétrole, ingrédient nécessaire à l’acheminement des denrées et qui a touché la barre des 102 dollars, ces derniers jours.

Pour continuer à nourrir 73 millions de personnes dans 78 pays, le PAM a besoin de trouver de toute urgence 500 millions de dollars (près de 340 millions d’euros) auprès des pays donateurs. Elaboré à l’été 2007, le budget 2008 (2,9 milliards de dollars) de la plus grande opération humanitaire du monde ne suffit plus. Une ration de nourriture au Rwanda coûte aujourd’hui 40 % plus cher qu’en juin 2007.

En Haïti, l’un des pays les plus pauvres du monde, les paysans affamés en sont réduits à manger des galettes de boue. Le mélange, avec un peu d’eau, du sel et de la matière grasse végétale, donne une masse boueuse lisse. Découpée en rondelles plates et séchées au soleil, elle devient une sorte de “biscuit”, “peu appétissant et qui donne des maux de ventre”, disent ceux qui en goûtent. Mais c’est bien le seul repas que prennent des milliers de Haïtiens trois fois par jour depuis plusieurs semaines.

(continue)

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s