Maroc : escale d’une expédition contre la désertification (Google / L’Etudiant Congolais)

Lu au site : Alerte Google – désertification

http://www1.planeteafrique.com/Acorem/Index.asp?affiche=News_Display.asp&articleID=2249&rub=Vitrine

Une expédition contre la désertification fait escale au Maroc -Enrayer l’expansion du désert du Sahara

Afrique, (Etudiantcongolais.com) – Sensibiliser les pays d’Afrique situés le long du désert du Sahara sur les effets indésirables de la désertification et promouvoir une compagne de l’environnement visant à préserver le continent africain des menaces permanentes consécutives à l’empiétement du désert. Voilà les principaux objectifs de l’expédition dans laquelle se sont embarqués, depuis le 9 mars à Lagos au Nigeria, huit écologistes nigérians. Cette aventure écologique est conduite par le très célèbre écologiste et fondateur de l’ONG « Fight Against the desert encroachment » (FADE), Newton Jibunoh. Ce dernier mène depuis plusieurs années une lutte incessante contre les dangers de la désertification. Et l’expansion persistante de ce phénomène. L’expédition traversera treize pays africains et européens. Avant de s’achever à Londres.

Après le Bénin, Togo, Ghana, Burkina Faso, Mali et Sénégal, l’expédition a fait une halte pour la première fois au Maroc, le 31 mars dernier, en provenance de la Mauritanie. Le Royaume est la dernière étape africaine de cette épopée qui se rendra aussi dans plusieurs pays d’Europe. Ici, le groupe d’écologistes posera ses valises en Espagne, Allemagne, France, Belgique et au final au Royaume-Uni.
L’étape marocaine a été marquée par la tenue à Rabat d’une rencontre avec la presse, mardi 2 avril, organisée par l’ambassade de la République fédérale du Nigeria au Maroc. Et, animée par l’ingénieur-écologiste Newton Jibunoh. En présence des membres de l’équipe qui accompagnent l’écologiste, de nombreuses personnalités et invités. Au cours de cette rencontre, l’écologiste nigérian de la première heure a présenté à l’auditoire les raisons qui l’ont amené à monter ce projet, son intérêt ainsi que le déroulement de cette expédition.

Insistant sur la nécessité de prêter attention à l’évolution de ce phénomène, Newton Jibunoh s’est attardé sur les conséquences des effets indésirables qu’ils pourraient avoir sur les pays concernés et les populations, soulignant que « le phénomène a beaucoup progressé. C’est notamment vrai pour le Maroc et l’Algérie où l’avancée du désert est devenue préoccupante ».

Pour autant, et malgré la gravité de la situation, l’écologiste reste confiant quant aux solutions pouvant enrayer l’expansion de la désertification. Une lueur d’espoir du reste à notre portée. « La bonne nouvelle est que des solutions existent pour réduire un tant soi peu l’expansion de ce phénomène », rassure l’auditeur citant l’exemple de quelques pays qui ont réussi à endiguer la progression du désert. A l’instar des USA avec le Nevada (Arizona).

Après avoir consacré plusieurs années à militer pour la sauvegarde de l’Afrique des dangers de la désertification, Newton Jibunoh, aujourd’hui âgé de 70 ans, songe désormais à passer la main.
(continue)

Alain BOUITHY (Etudiantcongolais.com)


Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s