Sénégal : construction de la Grande muraille verte (Google / Afriquenligne)

Lu au site : Alerte Google – désertification
http://www.afriquenligne.fr/actualites/environnement/le-senegal-va-entamer-la-construction-de-la-grande-muraille-verte-200804262514.html

Le Sénégal va entamer la construction de la Grande muraille verte

Dakar, Sénégal – Le ministre d’Etat sénégalais, ministre de l’Environnement, de la Protection de la nature, des Bassins de rétention et des Lacs artificiels, Djibo Kâ, a confirmé ce vendredi dans la soirée à Dakar, la décision de son pays d’entamer en juillet, la construction de la Grande muraille verte qui doit relier Dakar à Djibouti. M. Djibo Kâ a fait cette révélation lors d’une réunion avec le Comité scientifique sénégalais chargé de la gestion du projet et les représentants du Fonds Mondial pour la Nature (WWF). Il a révélé que le Sénégal a dégagé à cet effet un montant de 400 millions de FCFA (1 million de dollars US) tirés du Budget Consolidé d’Investissements (BCI), en attendant l’arrivée des financements sollicités auprès de certains bailleurs de fonds, notamment l’Union Européenne.

On rappelle que c’est le président Olesegun Obansanjo, l’ex-président du Nigeria, qui avait émis en 2005 à Ouagadougou l’idée de la création du projet de la Grande muraille verte devant relier Dakar à Djibouti en passant par plusieurs pays africains.

Il s’agit, à travers ce projet, d’apporter des solutions aux problèmes environnementaux de l’Afrique, notamment la désertification, la dégradation des terres, les vents de sable, l’aridité, le manque d’eau.

Cette idée avait séduit plusieurs organisations internationales comme l’Union européenne, le Nouveau partenariat pour le développement économique de l’Afrique (NEPAD), la Communauté des Etats Sahélo- saharienne (CEN-SAD)…

Selon le ministre sénégalais de l’Environnement, des camps de jeunes sont déjà installés dans la zone sylvo-pastorale pour sensibiliser les populations des régions où passent la Muraille sur son utilité.

La Grande muraille verte a pour objectifs de servir de mur de protection contre la désertification, de restaurer et valoriser les ressources, mais surtout d’unir les pays sahélo-sahariens. Elle s’étend sur 7.000 kilomètres de long et 15 kilomètres de large avec une superficie de 11.624.500 hectares.

(continue)

Dakar – 26/04/2008

Panapress

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.

Une réflexion au sujet de « Sénégal : construction de la Grande muraille verte (Google / Afriquenligne) »

  1. Vraiment une bonne nouvelle que les pays africains arrivent maintenant à lancer un tel projet sans attendre l’ONU ou l’UE. Le continent progresse et s’émancipe.
    Maintenant, que les pays africains pétroliers comme l’angola qui disposent d’un énorme afflux de devise inespéré du fait du prix du pétrole acceptent de financer une partie du projet, et je dirais que l’Afrique est sauvée.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s