senegal : la désertification et la société civile (Google / Le Soleil.sn)

Lu au site : Alerte Google – désertification

http://www.lesoleil.sn/article.php3?id_article=35943

Lutte contre la désertification : La société civile s’implique

La lutte contre la désertification préoccupe les acteurs de la société civile qui mènent des actions dans ce domaine avec un seul objectif : stopper le phénomène de la dégradation des sols. La dégradation des terres entraine une précarisation des conditions de vie des populations parce qu’occasionnant une baisse énorme de productions agricoles. Pour faire face à ces difficultés auxquelles sont confrontées des populations notamment rurales, les acteurs de la société civile s’impliquent dans la lutte contre la désertification. Dans ce cadre, l’Ong Enda environnement développement et la société civile, dans le cadre du projet « Drynet », intensifient leurs activités.

Le but de ce projet est de renforcer les capacités pour une meilleure implication des acteurs de la société civile dans ce qu’ils appellent le combat contre la dégradation des sols.

Les responsables du programme Energie environnement développement ont indiqué que le problème de sécheresse et de désertification que subit l’économie agricole des pays comme le Sénégal, constituent un handicap pour une gestion durable de l’Environnement. C’est dans cette optique qu’ils ont organisé les 23 et 24 avril, à Dakar, un atelier national de lutte contre la désertification pour permettre aux différents acteurs de la société civile impliqués dans ce combat d’échanger sur les initiatives, les expériences et activités menées jusque-là.

La rencontre permet également aux participants de réfléchir sur des stratégies pouvant assurer le développement de l’environnement dans les domaines sociaux, économiques comme l’explique le coordinateur du Programme énergie environnement et développement d’Enda Tiers Monde, Jean Philippe Thomas. Ce dernier a indiqué que l’atelier est une occasion pour chaque participant de recueillir des expériences réussies en matière de la lutte contre la désertification. C’est dans cette perspective qu’il a invité les autorités sénégalaises à s’investir davantage dans la protection de la nature en développant tout ce qui participe à une bonne gestion de terres.

La représentante du ministre de l’Environnement, de la Protection de la nature, des Bassins de rétention et des Lacs artificiels, a salué ces genres de rencontres qui permettent de réactualiser des actions déjà réalisées dans ce domaine. Elle a rappelé que le Sénégal a adopté la convention de lutte contre la désertification après un long processus. Cette convention dans son article 5 exige que les signataires élaborent un programme de lutte contre la dégradation des terres, a informé la représentante du ministère de l’Environnement.

(continue)

Eugène KALY

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.