Ethiopie : Grave crise nutritionnelle (Google / UNICEF)

Lu au site : Alerte Google – sécheresse

http://www.unicef.fr/accueil/sur-le-terrain/pays/afrique-de-l-est-et-australe/ethiopie/var/lang/FR/rub/228/articles/6270.html

Grave crise nutritionnelle en Ethiopie

Hausse des prix, sécheresse : l’Unicef lance un appel d’urgence pour renforcer ses programmes, en particulier pour lutter contre la malnutrition.

Environ 126 000 enfants souffrant de malnutrition ont besoin de soins thérapeutiques d’urgence. L’Unicef Ethiopie a annoncé aujourd’hui qu’au moins 6 millions d’enfants de moins de 5 ans vivent dans des zones pauvres touchées par la sécheresse et ont besoin d’interventions sanitaires et nutritionnelles d’urgence. C’est la pire situation depuis la crise de 2003. Elle se détériore rapidement. 50 millions $ (31,7 millions €) sont nécessaires pour répondre aux besoins en santé, nutrition, eau et assainissement.

Sécheresse et hausse des prix

Bjorn Ljungqvist est représentant de l’Unicef en Ethiopie : « Les effets conjugués de la sécheresse, de la hausse des prix des denrées alimentaires et du manque de ressources entraînent une situation d’urgence qui compromet les progrès dans le domaine de la survie de l’enfant en Ethiopie. Les outils contre la malnutrition sévère sont en place mais sont sous-financés ».

Une forte sécheresse, une faible saison des pluies, d’importantes pertes de bétail, le manque de ravitaillement en nourriture et la flambée des prix des denrées alimentaires, du pétrole et des engrais liée à la crise globale, contribuent à la précarité de la situation des enfants en Ethiopie.

Depuis septembre 2007, les coûts de certaines céréales ont augmenté de 50 à 90%, empêchant certains ménages de subvenir à leurs besoins alimentaires. Les zones de pâturages et les communautés agricoles qui dépendent des pluies dans les zones sud et sud-est de l’Ethiopie ont été les plus affectées : la Région des nations, nationalités et peuples du Sud (SNNPR), Oromia et Somali. D’autres régions comme Amhara (centre), Afar et Tigré (nord) sont concernées.

En plus des 8 millions d’Ethiopiens qui sont en situation d’insécurité alimentaire chronique et qui sont soutenus par un programme national, au moins 3,4 millions ont besoin d’une assistance d’urgence – un chiffre qui va probablement augmenter.

Le nombre d’enfants admis dans les centres de nutrition thérapeutique augmentent, mettant à rude épreuve les structures locales et la disponibilité des aliments spécifiques pour traiter les enfants sévèrement malnutris.

L’Unicef fournit des aliments thérapeutiques (comme le plumpy nut) aux enfants sévèrement malnutris. Le week-end dernier, l’Unicef en a reçu 90 tonnes. Cependant, au moins 1 800 tonnes seront nécessaires pour les 3 mois à venir.

(continue)

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.