Les stigmates de la sécheresse (La Nation.dj)

Lu au site : La Nation.dj

http://www.lanation.dj/news/2008/ln85/national16.htm

Région de Tadjourah

Les stigmates de la sécheresse

Une terrible sécheresse continue de sévir dans toutes les régions du pays. Les localités rurales de la région de Tadjourah, jadis enrobées de verdure, connaissaient des sécheresses périodiques. Changement radical : celles-ci subissent les effets du fléau ces trois dernières années. Les zones enclavées sont confrontées aux situations les plus désespérantes.

Les humains y vivent un quotidien précaire. L’anémie et la malnutrition rendent davantage vulnérables les enfants et femmes. Le bétail a particulièrement été décimé dans les villages de Makaanrasou, Goda, Assa Gayla et Madgoul où des milliers de bêtes ont disparu. Les éleveurs enterrent ou brûlent sur place les carcasses des animaux morts. Les ovins et bovins encore survivants gardent des apparences faméliques au point que leur valeur marchande a chuté.

Leurs propriétaires sont obligés de les vendre à perte s’ils trouvent des acquéreurs. Quant à l’équilibre écologique, il semble menacé par la persistance des tarissements de puits d’eaux et de la lente dégradation du potentiel fourrager.  Autant de réalités reflètent les stigmates de la sécheresse dans les localités rurales de la région de Tadjourah.

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.