Corne de l’Afrique : l’ONU réclame une action immédiate (Google / ONU)

Lu au site : Alerte Google – sécheresse

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=16798&Cr=Afrique&Cr1

Corne de l’Afrique : l’ONU réclame une action immédiate

2 juillet 2008 – La sécheresse, la prolongation des combats, la hausse du prix des aliments et du carburant, ainsi que les maladies et la pauvreté ont contribué à créer une situation d’urgence dans la Corne de l’Afrique où 14 millions de personnes dépendent maintenant de l’aide humanitaire.« Il est temps de passer à l’action, maintenant », a déclaré Per Engebak, directeur régional du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) pour l’est et le sud de l’Afrique.

« Des actions engagées, proactives et décisives de la part des gouvernements de la région et des partenaires internationaux pourront réduire les nombreuses menaces auxquelles font face les enfants et leur famille dans la Corne de l’Afrique ».

L’Ethiopie et la Somalie sont les pays les plus gravement touchés par cette situation d’urgence, alors que des conditions similaires existent également dans certaines parties de l’Erythrée, de Djibouti, du Kenya et de l’Ouganda, précise un communiqué publié aujourd’hui par l’UNICEF.

En Somalie, suite aux conflits et à des vagues récurrentes de sécheresse et d’inondations, le taux de malnutrition aigüe est passé au-dessus de 20%. Le prix du riz a augmenté de 350% depuis le mois de janvier 2007 et 35% de la population du pays, , soit 2,6 millions de personnes, dépend maintenant de l’aide humanitaire, ce qui représente une hausse de 40% depuis le mois de janvier, indique un communiqué conjoint publié, entre autres, par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) et le Programme alimentaire mondial (PAM).

Ces agences signalent également qu’en Ethiopie le prix des aliments a augmenté de 29,6% et que 4,6 millions de personnes ont maintenant besoin de recevoir des vivres d’urgence, contre 2,2 millions au cours du premier trimestre de l’année. Le gouvernement éthiopien a averti que 75.000 enfants souffrent d’une grave forme de malnutrition, principalement dans les zones du pays frappées par la sécheresse.

La situation est également préoccupante dans le nord-est de l’Ouganda, où la région de Karamoja risque de faire face à une récolte déficitaire pour la troisième année consécutive. Le PAM distribue déjà des rations alimentaires à 707.000 personnes, soit 64% de la population de cette région. L’UNICEF signale également que le taux de malnutrition parmi les enfants de cette région est passé au dessus de 15%.

L’insécurité alimentaire fait des ravages au Kenya où 1,2 millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire et 70% de la population est directement touchée par l’augmentation du prix de la nourriture.

Cette hausse est directement imputable à la chute de la production alimentaire du pays qui a été provoquée par les déplacements de population de janvier et février 2008 survenus après la tenue des élections dans le pays. L’UNICEF signale que 77.000 personnes n’ont toujours pas pu retourner sur leurs terres.

En Erythrée, de mauvaises saisons des pluies font que la production alimentaire nationale couvrira dans le meilleur des cas 60% de la consommation annuelle du pays.

Quant à Djibouti, 25% des enfants de moins de cinq ans dans le nord-ouest du pays souffrent de malnutrition aigüe, pour une moyenne nationale de 17%.

Face à cette situation, les agences de l’ONU ont engagé leurs partenaires humanitaires et les donateurs à appuyer les efforts entrepris par les gouvernements de la région pour stabiliser la situation.

News Tracker: autres dépêches sur la question

Ethiopie: l’UNICEF distribue des vivres aux enfants victimes de la sécheresse

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.