Somalie : la violence en plus de la sécheresse (Google / UNICEF)

Lu au site : Alerte Google – sécheresse

http://www.unicef.fr/accueil/sur-le-terrain/pays/afrique-de-l-est-et-australe/somalie/var/lang/FR/rub/316/articles/6392.html

Somalie : la violence en plus de la sécheresse

La Corne de l’Afrique connaît cette année une crise nutritionnelle de grande ampleur. En Somalie, l’Unicef doit composer avec une insécurité qui a coûté la vie à plusieurs humanitaires ce mois-ci.

Le conflit en Somalie traverse sans doute sa pire période depuis le début des années 90. Les déplacements de populations se sont poursuivis. 13 000 personnes de plus ont fui de chez elles pour le seul mois de juin. Parmi elles, 7 600 habitaient Mogadiscio. Ces nouveaux mouvements portent à 1,1 million le nombre de déplacés dans le pays.

La violence, combinée à la sécheresse et à la hausse du prix des denrées alimentaires (400% pour les céréales), rend les besoins des populations d’autant plus impérieux. L’Unicef n’en est que plus déterminé à mettre en œuvre ses programmes, notamment contre la malnutrition.

  • Lire à ce sujet l’interview de Bastien Vigneau, responsable des urgences de l’Unicef Somalie.

Sur le seul couloir de 30 km qui va de Mogadiscio à Afgoye se trouvent 250 000 déplacés et leurs besoins sont très supérieurs à la réponse que les organisations humanitaires sont capables de leur fournir. Néanmoins, trois distributions de farine Unimix ont été programmées par l’Unicef et ses partenaires. La première a eu lieu en mai et la deuxième est sur le point d’être accomplie. Des zones supplémentaires doivent bientôt en bénéficier.

Toujours sur le couloir Mogadiscio-Afgoye, la distribution d’eau potable se poursuit à raison de 2 millions de litres par jour, ce qui permet d’approvisionner un total de 100 000 personnes déplacées.

Plusieurs campagnes de vaccination sont en cours dans différentes zones du pays, contre les maladies infantiles auprès des moins de 5 ans, contre le tétanos auprès des mères, enfin contre la polio. Des distributions de vitamine A sont également effectuées.

(continue)

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.