Algérie : condamnée à la désertification (Google / El Watan)

Lu au site : Alerte Google – désertification

http://www.geostrategie.com/1046/changements-environnementaux-en-afrique-l%E2%80%99algerie-condamnee-a-la-desertification

Changements environnementaux en Afrique : L’Algérie condamnée à la désertification

On savait l’Afrique rongée par la désertification. Voici pour la première fois la preuve par images satellite. Dans Afrique, Atlas d’un environnement en mutation, publié par le Programme des Nations unies pour l’environnement, le bilan est plus qu’inquiétant. En particulier pour l’Algérie, plus que jamais agressée par l’activité humaine. El Watan a demandé un décryptage à des experts. Leur conclusion est sans appel : si les politiques publiques ne changent pas, l’Algérie est condamnée à la désertification.

Il était primordial de visualiser les changements qui touchent l’Afrique aujourd’hui. Pour la première fois, une publication apporte — par l’analyse d’images satellites — l’illustration irréfutable de l’étendue et de la gravité de ces bouleversements au cours des trente dernières années. Avec plus de 300 photographies satellites, 300 images prises au sol et 150 cartes, Afrique, atlas d’un environnement en mutation, produit par le Programme des Nations unies pour l’environnement, illustre de façon frappante la dégradation des habitats naturels, la croissance urbaine, les altérations qui affectent l’hydrologie ou encore la dégradation des zones côtières.

En plus des changements bien connus, comme la fonte des glaces du mont Kilimandjaro, l’assèchement du lac Tchad et la baisse des niveaux d’eau du lac Victoria, les images satellites montrent de nouveaux changements environnementaux et défis moins connus : la disparition des glaciers du mont Rwenzori, en Ouganda, l’élargissement des corridors de déforestation dans le nord de la République démocratique du Congo, ou encore la disparition de la végétation du nord du Cap. Rongée par la désertification, la pollution et la pénurie d’eau, l’Algérie figure aussi parmi les pays les plus agressés par l’activité humaine. El Watan a demandé à des experts de réagir sur les révélations de l’atlas. La conclusion est limpide : si les politiques agricoles et les stratégies de gestion de l’eau ne changent pas, l’Algérie est condamnée à la désertification.

Source : El Watan (Algérie) Mardi 1 juillet 2008

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.