UN News : AVEC LA HAUSSE DES PRIX, 75 MILLIONS D’AFFAMÉS DE PLUS DANS LE MONDE

Lu au site : <UNNews@un.org>

AVEC LA HAUSSE DES PRIX, 75 MILLIONS D’AFFAMÉS DE PLUS DANS LE MONDE

New York, Sep 18 2008

La hausse des prix des denrées alimentaires a plongé 75 millions de personnes de plus au-dessous du seuil de la faim, portant le nombre estimé de personnes sous-alimentées dans le monde à 923 millions en 2007, a annoncé jeudi l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (< » http://www.fao.org/index_fr.htm« >FAO).  Les prix élevés ont renversé la tendance précédemment positive vers la réalisation de l’Objectif du Millénaire pour le développement (OMD) relatif à la réduction de moitié de la proportion de personnes souffrant de la faim dans le monde d’ici à 2015. Pour la période 2003-2005, la FAO estimait à 848 millions le nombre d’affamés dans le monde, une hausse de 6 millions par rapport aux 842 millions de la période 1990-1992 (période de référence du Sommet mondial de l’alimentation).

La flambée des prix des engrais, du carburant et des produits alimentaires a aggravé le problème, indique la FAO. Les prix des denrées alimentaires ont augmenté de 52% entre 2007 et 2008 et les prix des engrais ont presque doublé au cours de l’année dernière.

« Les effets dévastateurs des prix élevés des denrées alimentaires sur le nombre de personnes souffrant de la faim aggravent les tendances de long terme déjà inquiétantes, estime le Sous-Directeur général de la FAO responsable du département économique et social, Hafez Ghanem. La faim a augmenté alors que le monde s’est enrichi et a produit plus de nourriture que jamais au cours de la dernière décennie ».

Les acheteurs nets de nourriture, ce qui inclut presque tous les citadins et une grande partie des ménages ruraux, ont subi un impact négatif à court terme des prix élevés des denrées alimentaires. Cela a affecté les revenus et le niveau de vie des ménages. Les plus pauvres, les sans-terre et les femmes seules à la tête d’une famille ont été les plus durement touchés.

(continue)
2008-09-18

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.