ZIMBABWE : LE PAM LANCE UN APPEL À CONTRIBUTIONS DE 140 MILLIONS DE DOLLARS (UN NEWS / Willem)

Lu au site : UNNews <UNNews@un.org>

New York, Oct  9 2008  2:01PM

Le Programme alimentaire mondial <« http://www.wfp.org/english/ »>(PAM) a lancé jeudi un appel à contributions de 140 millions de dollars pour fournir une aide alimentaire au Zimbabwe, où plus de 5 millions de personnes sont menacés par la famine. Cette somme est destinée à couvrir les besoins pendant les six prochains mois. Sans cette contribution, les stocks du PAM seront épuisés en janvier, au plus haut de la crise, souligne l’agence des Nations Unies dans un communiqué.

« Des millions de Zimbabwéens manquent déjà de nourriture ou survivent avec seulement un repas pas jour et la crise va empirer dans les mois à venir », a déclaré le directeur régional du PAM pour l’est, le centre et le sud de l’Afrique, Mustapha Darboe. « Le PAM peut empêcher que cette crise ne devienne une catastrophe mais nous avons besoin de donations et nous en avons besoin maintenant », a-t-il ajouté.

Selon une mission d’évaluation du PAM et de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (< » http://www.fao.org/index_fr.htm »>FAO), plus de 2 millions de personnes ont déjà besoin d’assistance. Ce chiffre atteindra 5,1 millions, soit 45% de la population, au début 2009. Le PAM prévoit d’aider autour de 4 millions de personnes.

La situation est déjà critique dans de nombreuses zones rurales, particulièrement dans les districts du sud mais aussi dans certains districts de l’est, du centre et du nord-ouest du pays. Un grand nombre de fermiers n’ont eu que de maigres récoltes cette année et ont épuisé leurs stocks.

La distribution de rations d’urgence par le PAM et ses partenaires humanitaires, qui a été retardée par les restrictions imposées par le gouvernement aux activités humanitaires pendant trois mois, a pu démarrer. Des dizaines de milliers de personnes ont reçu une assistance alimentaire vitale au cours de la semaine passée et le PAM espère atteindre le chiffre de 1,8 million d’ci la fin du mois.

——————–

MON COMMENTAIRE (Willem)

Tout en acceptant la nécessité des interventions d’urgence pour sauver des millions de personnes de la famine, je supplie tous les donateurs à investir au maximum dans des programmes qui visent le développement durable et l’autosuffisance alimentaire dans toutes les régions affectées par la séchersse et la désertification.

Je reste convaincu que la construction de petits jardins de famille et des jardins scolaires, chacun entouré d’une petite ceinture d’arbres fruitiers (pour le reboisement), serait le plus grand pas en avant en direction de ce développement durable.

Rémédier à chaque crise ou créer le sauvetage définitif ?  Moi, j’ai fait le choix après avoir vécu le succès des jardins de famille dans les camps de réfugiés près de Tindouf en Algérie.

2008 - Jardin de famille en plein désert du Sahara, la voie directe vers l'autosuffisance alimentaire
2008 - Jardin de famille en plein désert du Sahara, la voie directe vers l'autosuffisance alimentaire

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.