Maroc : L’Allemagne accorde un milliard de dirhams (Google / Aujourd’hui.ma)

Lu au site : Alerte Google – désertification

http://www.aujourdhui.ma/societe-details64357.html

L’Allemagne accorde un milliard de dirhams au Maroc

Les nouvelles perspectives de la coopération au développement maroco-allemande viennent d’être dévoilées. La gestion des ressources en eau, l’environnement et le développement économique durable constituent les axes prioritaires.

L’Allemagne  a alloué un milliard de dirhams au Maroc pour les années 2008-2009. C’est ce qui a été annoncé mercredi 8 octobre lors d’une rencontre à Casablanca en présence de Ulf-Diter Klemm, ambassadeur de la République d’Allemagne. Ce montant permettra ainsi la mise en œuvre de programmes et projets dans trois domaines prioritaires :l a gestion des ressources en eau, l’environnement et le changement climatique et le développement économique durable. A noter que le secteur de l’eau potable et de l’assainissement est le plus important de la coopération bilatérale (56%). Depuis 1980, 400 millions d’euros ont été alloués à ce secteur.
Ces fonds ont permis d’améliorer l’alimentation en eau potable au profit de 8 millions de Marocains essentiellement dans les régions rurales. Les programmes en question portent essentiellement sur l’alimentation en eau potable en milieu rural, les systèmes d’assainissement liquide et d’épuration des eaux  usées. Le gouvernement marocain et la coopération allemande œuvrent à la promotion de la gestion intégrée des ressources en eau. Dans le domaine de l’environnement et du changement climatique, la coopération allemande au développement repose sur quatre piliers, à savoir les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, la protection de l’environnement urbain et la dépollution industrielle, la gestion de la protection environnementale et  la lutte contre la désertification. Concernant les énergies renouvelables, les deux gouvernements ont décidé d’intensifier leur coopération.

(continue)

Le 10-10-2008
Par : Leila Zerrour

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.