Togo : récupération des terres dégradées (Google / Xinhuanet)

Lu au site : Alerte Google – désertification

http://www.french.xinhuanet.com/french/2008-10/11/content_737629.htm

Le Togo s’inspire de l’expérience nigérienne en matière de récupération des terres dégradées

NIAMEY, 10 octobre (Xinhua) — Une délégation togolaise  composée du ministre de l’Environnement et des Ressources  forestières M. Kossivi Ayikoe et de la secrétaire d’Etat auprès  du Premier ministre chargée de la jeunesse et de l’emploi des  jeunes a visité vendredi le site de récupération des terres de  Bougoum, 30 km à l’ouest de Niamey. Il s’agissait pour les deux personnalités togolaises de  s’inspirer de l’expérience nigérienne en matière de lute contre la désertification et de récupération des terres dégradées. Le  plateau de Bougoum couvre 4.300 hectares. « Nous sommes très émerveillés par les résultats enregistrés  dans le cadre du traitement du plateau de Bougoum. Cette  expérience est bénéfique tant sur le plan de la restauration de  l’environnement que de la lutte contre la pauvreté à travers les  emplois créés pour les jeunes », a indiqué le ministre togolais de  l’Environnement et des Ressources forestières à l’issue de la  visite.

Le ministre nigérien de l’Environnement et de la Lutte contre  la désertification M. Mohamed Akotey a expliqué que la  récupération des terres et la lutte contre la dégradation de  l’environnement concernent l’ensemble du territoire national et  consistent en la récupération des terres dégradées, la fixation  des dunes et le traitement du bassin versant du fleuve pour lutter contre son ensablement.

(continue)

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.