La vulnérabilité des pays du Sud face aux changements climatiques (Google / MédiaTerre)

Lu au site : Alerte Google – désertification

http://www.mediaterre.org/afrique-ouest/actu,20081013141947.html

La vulnérabilité des pays du Sud face aux changements climatiques

par MIDIBAHAYE ALICE SOULAMA

Portail Afrique de l’Ouest, 13/10/08

Depuis ces derniers temps le monde entier lutte  contre les effets néfastes du changement climatique, nous entendons par là  » les modifications de l’environnement physique ou des biotopes dues à des changements climatiques, et qui exercent des effets significatifs sur la composition, la résidence ou la productivité des écosystèmes naturels et aménagés sur le fonctionnement des systèmes socio-économiques  ou sur la santé et le bien-être de l’homme « . Les pays du Sud sont les pays placés généralement parmi les pays les moins avancés (PMA).  Avec une économie faible et un Produit Intérieur Brute (PIB)  par habitant  faible. Ces pays sont sans nul doute les plus vulnérables au réchauffement de l’atmosphère terrestre du à l’augmentation de la concentration de certains gaz absorbant le rayonnement terrestre et retardant ainsi la perte d’énergie vers l’espace liés  directement ou indirectement par les activités des humains.

Ces changements climatiques qui se manifestent par des catastrophes naturelles (des inondations, des vents violents, des périodes sèches de plus en plus longues avec une augmentation des précipitations externes) d’une part et les actions de l’Homme (sécheresse, la déforestation, la désertification, la pollution,  les dégradations écologiques) d’autre part.

La vulnérabilité de ces pays se traduisent en autres par le fait que ayant :

·        une faiblesse économique ;

·        des infrastructures de faible capacité (ponds, étroitesse de voix, vétuste de leur état) ;

·        inadaptation des politiques gouvernementale (manque de stratégie …) ;

·        etc.

Ainsi, face à une situation comme celle vécue tout récemment en Haïti et dans les autres pays de l’Amérique, les pays du Sud ne seront pas capables de supporter certains événements et  » colère de dame nature « . Comment par exemple assurer l’évacuation de toute une ville comme Ouagadougou menacée par une tempête ? Ouagadougou pourra t-il supporter le déplacement de tout ces habitant en moins de 24 heures ? Avec quels moyens ? Les secours d’urgence ?

Il est important pour ses pays de chercher des solutions concrètes pour adapter leur condition de vie aux changements climatiques en cherchant à développer les ressources naturelles déjà existant, sauvegarder l’écosystème car il a une grande  capacité de produire des biens et des ressources qui vont de  la nourriture à l’eau potable qui sont fondamentale pour les besoins humains. Aussi il serait primordial pour ses pays du Sud de promouvoir  la conservation de la biodiversité. Le développement de ses ressources naturelles pourront être même une source d’emploie et initiative d’entreprenariat pour les jeunes et contribuera à la réduction du chômage et du même temps,  la pauvreté.

(continue)

Alice M SOULAMA

BURKINA FASO

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.