Corne de l’Afrique : CE accorde aide alimentaire de 15 millions € (Google / African Press Organization / appablog)

Lu au site : Alerte Google – sécheresse

http://appablog.wordpress.com/2008/10/16/corne-de-l%E2%80%99afrique-la-commission-europeenne-accorde-une-aide-alimentaire-d%E2%80%99urgence-de-15-millions-e/

Corne de l’Afrique / La Commission européenne accorde une aide alimentaire d’urgence de 15 millions €

fgomez1

BRUXELLES, Royaume de Belgique, 16 octobre 2008/African Press Organization (APO)/ –
En marge de la Journée mondiale de l’alimentation 2008 célébrée
aujourd’hui par la communauté internationale, la Commission européenne
a adopté une nouvelle décision urgente de financement de 15 millions €
en vue d’une aide alimentaire destinée à la Corne de l’Afrique. Cette
décision vise à sauver des vies et à soulager les souffrances dans une
des régions les plus vulnérables du monde. La crise alimentaire qui
frappe la Corne de l’Afrique est due à une combinaison de facteurs:
catastrophes climatiques (sécheresse, notamment), inflation locale du
prix des denrées alimentaires liée à l’envolée des prix sur le marché
international, hausse des coûts des carburants, des transports et des
engrais, et d’autres aspects tels que la sécurité. Le montant total
alloué par la Commission à l’aide alimentaire dans le monde entier a
été augmenté de 100 millions € en 2008 et atteint désormais plus
de 323 millions €.

Louis
Michel, commissaire européen en charge du développement et de l’aide
humanitaire, a fait la déclaration suivante: «La crise financière
mondiale fait la une de l’actualité. Nombreux sont ceux qui craignent
pour leur emploi et leur sécurité financière. La Journée mondiale de
l’alimentation est l’occasion de rappeler que les conséquences de la
crise alimentaire qui sévit actuellement sont plus graves encore,
mettant en péril la vie même de millions de personnes. Certaines
régions du monde sont menacées par une catastrophe majeure parce que de
plus en plus de personnes n’ont pas assez de nourriture pour survivre.
La Commission a réagi face à ces besoins urgents en intensifiant de
manière spectaculaire son aide alimentaire aux populations les plus
vulnérables».

Plus
de dix millions de personnes habitant dans cinq pays de la Corne de
l’Afrique sont susceptibles de bénéficier de ces nouveaux crédits: 4,6
millions en Éthiopie, 3,5 millions en Somalie, 1,2 million au Kenya,
700 000 en Ouganda et 135 000 à Djibouti. Le soutien de la Commission
couvre la distribution d’aide alimentaire, un soutien nutritionnel, un
programme de nutrition thérapeutique (destiné en particulier aux
enfants sous-alimentés) ainsi qu’une aide à court terme au
rétablissement des moyens de subsistance, qui inclut la protection du
bétail et la distribution de semences, d’outils et d’intrants agricoles.

Depuis
le début de l’année, la Commission a accordé une aide humanitaire
de 134,5 millions € à la Corne de l’Afrique (à l’exception du Soudan):
64 millions € d’aide alimentaire, 40,5 millions € sous d’autres formes
d’aide d’urgence et 30 millions € pour améliorer la préparation à la
sécheresse dans la région (voir IP/08/453).

Accroissement du budget de la Commission consacré à l’aide alimentaire

À ce
jour, le montant global du budget du service d’aide humanitaire de la
Commission (ECHO) consacré à l’aide alimentaire est passé de 220,2
millions € en 2007 à 323,2 millions €. Les cinq principaux
bénéficiaires de l’aide alimentaire fournie par la Commission sont le
Soudan (86 millions €), les territoires palestiniens (40,36 millions
€), l’Éthiopie (32,5 millions €), la Somalie (27 millions €) et le
Zimbabwe (15 millions €).

Tous
les fonds sont acheminés par l’intermédiaire du service d’aide
humanitaire de la Commission placé sous la responsabilité du
commissaire Louis Michel. Les projets sont mis en œuvre par des
organisations d’aide non gouvernementales, des agences spécialisées des
Nations unies et par le Mouvement international de la Croix-Rouge et du
Croissant-Rouge. Le personnel humanitaire de la Commission sur le
terrain suit l’évolution de la situation, contribue activement à la
coordination des opérations de secours au niveau local et contrôle
l’utilisation des fonds humanitaires de la Commission.

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.