Maroc : Le programme de sauvegarde des oasis du Tafilalet (Google / Biladi)

Lu au site : AlerteGoogle – désertification

http://www.biladi.ma/73828-le-programme-de-sauvegarde-des-oasis-du-tafilalet-associe-la-logique-des-plans-de-developpemen

Le programme de sauvegarde des oasis du Tafilalet associé à la logique des plans de développement des communes

Le programme de lutte contre la désertification et la pauvreté par la sauvegarde et la valorisation des Oasis du Tafilalet a été revisité et peaufiné pour être associé et inscrit dans la logique des plans de développement des communes, a assuré vendredi à Errachidia, M. Nour-Eddine Boutayeb, wali directeur général des collectivités locales. Dans une déclaration à la MAP à l’issue des travaux d’une réunion du comité de pilotage de ce programme, M. Boutayeb a indiqué que « cette réorientation du programme vient à point nommé pour s’inscrire dans la logique du processus de développement des communes, en tant qu’acteurs centraux du développement », rappelant dans ce cadre l’avenant du programme signé, il y a un mois à Rabat, entre les parties concernées, à savoir la Direction Générale des Collectivités Locales (DGCL), la direction de l’aménagement du territoire, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et l’Agence de Développement Social (ADS).

Il a précisé à ce propos que la DGCL a élaboré un plan stratégique dénommé « Horizons 2009 » et qui s’articule autour de plusieurs principaux axes, à savoir initier les bases d’une gouvernance locale, mettre en place une administration locale efficiente capable de traduire sur le terrain les programmes conçus avec le professionnalisme requis, et renforcer le rôle de l’Etat en tant que partenaire et accompagnateur des collectivités locales.

Pour sa part, le directeur de l’aménagement du territoire, M. Fikrat Abdelouahed, a indiqué lors des travaux du comité de pilotage que les diagnostics et études élaborés sur le terrain ont abouti à l’élaboration d’une nouvelle approche de développement territorial à travers un projet de partenariat avec la DGCL et qui va permettre une forte implication des communes dans le processus de développement des oasis. Le recentrage du programme sur la commune locale devrait favoriser les conditions idoines à cette dernière de jouer pleinement son rôle d’opérateur institutionnel et de garant de sa réussite, a-t-il soutenu.

Ce recentrage a été consacré à travers la signature d’une convention spécifique à la province d’Errachidia entre la DGCL et le comité provincial du développement humain, annonçant ainsi le lancement officiel du programme.

Le Programme de lutte contre la désertification et de lutte contre la pauvreté par la sauvegarde et la valorisation des oasis est un programme fédérateur impliquant le ministère de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement de l’espace, la région Meknès-Tafilalet, la province d’Errachidia, l’Office régional de mise en valeur agricole du Tafilalet, l’ADS, l’Institut national de recherche agronomique (INRA) avec le soutien de bailleurs de fonds internationaux (PNUD, Fonds Français pour l’environnement mondial (FFEM), Le Fonds mondial pour l’environnement, la principauté de Monaco, l’ONG internationale CARI France, etc).

Ce projet ambitieux se base sur une approche concertée et participative visant à mobiliser les différents intervenants et partenaires autour d’une vision prospective prenant de front l’ensemble des problèmes posés et les actions à entreprendre sur le terrain en vue de favoriser les conditions idoines d’une renaissance des espaces oasiens qui connaissent actuellement une situation des plus critiques. Depuis 1980, environ 350.000 palmiers ont disparu à cause de la sécheresse dans les oasis de Ouarzazate, Zagora et Errachidia (soit 90 pc de la production nationale), alors que 2/3 des oasis marocaines ont été décimées par le Bayoud.

(continue)

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.