La crise alimentaire et les jardins de famille (Willem)

Veuillez lire la contribution précédente de l’UNNews sur :

KENYA : LE PAM AUGMENTE SON ASSISTANCE FACE À LA CRISE ALIMENTAIRE

et soulignez les phrases suivantes :

1. « Les Kenyans qui affrontent déjà la sécheresse et les prix élevés des denrées alimentaires sont maintenant frappés par la crise financière », …………………… et la baisse des récoltes signifient que des centaines de milliers de personnes supplémentaires ont des difficultés à se nourrir,……………

2.  De nombreuses familles ont du mal à assurer un repas par jour et ont besoin d’assistance alimentaire dans certains cas jusqu’à la prochaine saison des pluies en 2010.

3. les taux de malnutrition dans les districts ruraux ont commencé à atteindre ou à dépasser les niveaux critiques.

4. La nouvelle opération du PAM au Kenya coûtera au total 474 millions de dollars d’avril 2009 à mars 2012.

—————–

Je vous invite maintenant à lire attentivement mes rapports, publiés antérieurement à ce site, sur les jardins de famille dans les camps des réfugiés Sahraouis au Sahara en Algérie (projet UNICEF). Vous verrez que, dans une période extrèmement courte, quelques 2000 jardins productifs ont été construits dans le désert avec un effort financier minimal de la part de l’UNICEF.

Les 2000 jardins, bases d’un développement durable, offrent une sécurité alimentaire à ces familles, grâce à l’application d’un conditionnement du sol et une irrigation minimale, même avec une eau saumâtre.

Je me demande donc combien de jardins permanents pourraient être construits avec 474 millions de dollars.  N’est-ce-qu’un rêve ?  En Algérie c’est une réalité !

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.