MISSION AU BÉNIN DU RAPPORTEUR SPÉCIAL DE L’ONU SUR LE DROIT À L’ALIMENTATION (UNNews)

Lu au site : UNNews

MISSION AU BÉNIN DU RAPPORTEUR SPÉCIAL DE L’ONU SUR LE DROIT À L’ALIMENTATION

New York, Mar 24 2009  6:00PM

Le rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l’alimentation, Olivier De Schutter, vient d’;effectuer une mission au Bénin, où il s’;est intéressé à la situation des petits paysans, des pauvres urbains et des détenus, indique le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’;homme (< » http://www.ohchr.org/french/index.htm »>HCDH).

En ce qui concerne les petits paysans, M De Schutter relève que la relance agricole doit aboutir non seulement à une augmentation de la production totale, permettant de rendre le pays moins dépendant des importations par une diversification accrue vers les cultures vivrières, mais surtout à une amélioration du droit à l’;alimentation des plus vulnérables, parmi lesquels figurent les petits paysans, y compris les métayers.

Selon lui, la situation des femmes et leur accès aux ressources productives doit également constituer une priorité. La réforme foncière aura un impact important sur ces groupes vulnérables. Leur situation doit également être prise en compte au moment d’;évaluer l’;insertion du Bénin dans les marchés régionaux et internationaux.

Enfin, le renforcement des filets de sécurité sociale, pour garantir le droit à l’;alimentation des pauvres urbains, nécessitera plus que probablement un soutien de la communauté internationale.

Olivier De Schutter a effectué du 11 au 20 mars sa mission au Bénin, où il a rencontré un grand nombre de responsables gouvernementaux et des représentants de la société civile. Il s’;est également rendu dans le Mono, ou il a discuté aves les paysans et leurs familles et a visité l’;établissement pénitentiaire d’;Akpro –; Missérété ou il s’;est entretenu avec l’;administration ainsi qu’;avec les détenus pour comprendre leur situation alimentaire.

M. De Schutter salue les efforts significatifs du gouvernement pour renforcer la sécurité alimentaire du pays, en particulier en anticipation et en réaction à la hausse des prix alimentaires au début de l’;année 2008.

Il salue l’;adoption rapide de plans de relance dès la fin de l’;année 2007 et se félicite de la décision de remettre l’;agriculture au centre du développement du pays. Il observe que sa mission s’;est déroulée à une période charnière, au moment où une première évaluation peut être faite du Programme d’;urgence d’;appui à la sécurité alimentaire, où des stratégies sont mises sur pied pour la relance de l’;agriculture du pays ainsi que pour la réforme foncière rurale, et où la CEDEAO (Communauté économique des Etats d’;Afrique de l’;Ouest) entre dans la phase finale de la négociation d’;un accord de partenariat économique avec la Communauté Européenne.

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.