LA CNUCED VA SE PENCHER SUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE EN AFRIQUE (UNNews)

LA CNUCED VA SE PENCHER SUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE EN AFRIQUE

New York, Jun 29 2009  2:00PM

La crise alimentaire qui a démarré avant les crises financière et économique n’;as pas encore disparue et ne doit pas être ignorée par les gouvernements, estime la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) dont la session annuelle du Conseil, se penchera, mardi, sur « La sécurité alimentaire en Afrique: les enseignements de la crise alimentaire ».

A la veille de cette rencontre, la CNUCED rappelle, dans un communiqué, que « plus de 300 millions d´Africains font face à une famine chronique, soit près du tiers de la population du continent ». Elle ajoute que les prix des denrées alimentaires, notamment ceux des produits de base indispensables à tant de ménages africains, restent supérieurs à leurs niveaux d´avant la crise.

Bon nombre de pays qui étaient des exportateurs nets de denrées alimentaires dans les années 70 en sont devenus importateurs nets dans la période récente. Aujourd’;hui, les pays africains importent environ 25 % de leur alimentation, ce qui représente une facture alimentaire annuelle de 15 milliards de dollars, rappelle la CNUCED.

L’;organisation indique, en outre, que la productivité agricole reste basse et ne suit pas le rythme de la croissance démographique, de l´urbanisation, de l´augmentation des revenus et de la modification des habitudes alimentaires. Les financements nécessaires pour mener à bien les réformes agricoles vitales sont difficiles à trouver, car les gouvernements sont confrontés à une diminution de leurs ressources financières.

Par ailleurs la destruction des emplois et la chute des revenus du fait de cette crise rendent plus difficiles la possibilité pour des familles africaines de s’;acheter de la nourriture, même dans ce contexte où les prix sont un peu plus bas.

La vulnérabilité du continent à de graves pénuries alimentaires et à la famine persistera, tant que les causes n’;ont pas été résolues. Et une répétition de la crise alimentaire de 2008 n’;est pas à exclure, si les prix de ces produits de base comme le riz, le blé, le maïs, l’;huile de cuisson remontaient de nouveau sur les marchés mondiaux, avertit la CNUCED.
La réunion sur la sécurité alimentaire en Afrique, aura comme invité d´honneur M. Akinwumi Adesina, Vice président pour les politiques et les partenariats de l´Alliance pour une révolution verte en Afrique.

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.