KENYA : LES RÉFUGIÉS SOMALIENS DU SITE DE DADAAB SOUFFRENT DU SURPEUPLEMENT (UNNews)

KENYA : LES RÉFUGIÉS SOMALIENS DU SITE DE DADAAB SOUFFRENT DU SURPEUPLEMENT

New York, Aug  5 2009  6:00PM

En visite dans le vaste camp de réfugiés de Dadaab, dans le nord du Kenya, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Antonio Guterres a appelé mercredi la communauté internationale à répondre au problème de surpeuplement qui affecte les gens qui ont fui le conflit en Somalie.

Le Haut Commissaire, en visite officielle de trois jours au Kenya a estimé que le site de Dadaab était le plus problématique dans le monde, a déclaré la porte-parole du Secrétaire général, Michèle Montas, lors de son point de presse quotidien, au siège de l’;ONU, à New York.

Situés à quelque 90 kilomètres de la frontière avec la Somalie, les trois camps qui composent le site de Dadaab avaient été construits pour abriter 90.000 personnes. Aujourd’;hui, ils abritent trois fois plus de monde, pour la plupart des Somaliens.

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (< » http://www.unhcr.fr/cgi-bin/texis/vtx/news »>UNHCR) estime que la population réfugiée à long terme a besoin d’;une amélioration des infrastructures, notamment des réseaux de distribution de l’;eau, et de meilleurs services de santé et d’;éducation.

Il faut aussi des terrains supplémentaires pour étendre les camps.

===========================

MON COMMENTAIRE (Willem)

La création de petits jardins de famille et des jardins scolaires peut améliorer les conditions de vie des réfugiés (voir le projet de l’UNICEF ALGERIE en 2005-2007 dans les camps des réfugiés Sahraouis au S.W. de l’Algérie en plein désert du Sahara).

Aug  5 2009  6:00PM

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.