Zimbabwe : Aide aux agriculteurs (FAO)

Lu au site : UNNews

LA FAO VIENT EN AIDE AUX AGRICULTEURS DU ZIMBABWE

New York, Sep 14 2009 10:50AM

Dans le cadre de ses efforts menés conjointement à l’;Union européenne et visant à combattre la faim, l’;Organisation des Nations Unies pour l’;alimentation et l’;agriculture (< » http://www.fao.org/index_fr.htm »>FAO) a livré 26.000 tonnes de semences et d’;engrais qui seront distribués à 176.000 petits paysans vulnérables du Zimbabwe, soit 10 à 15% des agriculteurs de subsistance du pays.

Chaque agriculteur recevra suffisamment de graines de maïs ou de sorgho et d’;engrais pour semer une parcelle d’;un demi-hectare. Ces ensembles d’;intrants seront distribués à temps pour la prochaine campagne agricole qui démarrera fin septembre, a précisé la FAO dans un communiqué publié lundi.

« Avec de bonnes pluies saisonnières, une mise en œuvre respectant les délais et une coordination efficace, la production des agriculteurs au Zimbabwe pourrait plus que doubler par rapport à la production nationale moyenne enregistrée l’;année précédente », a indiqué Jean-Claude Urvoy, le coordonnateur des urgences pour la FAO au Zimbabwe.

Dans le cadre de sa Facilité alimentaire, l’;UE a engagé un milliard d’;euros sur trois ans pour répondre sans retard et à vaste échelle au problème de la faim dans le monde exacerbé par la flambée des prix et la crise économique mondiale.

La Facilité alimentaire vise à combler le fossé entre aide d’;urgence et aide au développement à moyen et long terme. Les fonds sont acheminés par le biais des institutions des Nations Unies et d’;autres organisations. Au total, la FAO a reçu quelque 200 millions d’;euros pour des projets à exécuter dans 25 pays, dont 15,4 millions d’;euros destinés au Zimbabwe.

Selon l’;ambassadeur Xavier Marchal, chef de la délégation de la Commission européenne au Zimbabwe, « l’;allocation de fonds au Zimbabwe facilitera la mise en œuvre de la Stratégie de redressement à court terme, à la suite de la visite du Premier Ministre Tsvangirai et de sa délégation à Bruxelles. Elle répond aux priorités du gouvernement du Zimbabwe énoncées dans son Plan de redressement d’;urgence à court terme (STERP) ».

Au cours des prochaines semaines, les intrants seront chargés sur des camions et expédiés dans 21 districts du pays. La FAO a chargé 13 ONG d’;effectuer les distributions.

Avec le concours du ministère de l’;agriculture, de la mécanisation et du développement de l’;irrigation, les ONG offriront des services de vulgarisation et de formation aux agriculteurs visant à promouvoir les bonnes pratiques agricoles, et notamment les campagnes de semis en temps utile, l’;application judicieuse d’;engrais et l’;importance du désherbage.

Selon M. Urvoy, « de nombreux agriculteurs du Zimbabwe ne peuvent se permettre d’;acheter suffisamment d’;intrants. Les intrants financés par l’;UE servent à fournir une assistance aux agriculteurs d’;autosubsistance vulnérables afin qu’;ils puissent dégager un petit excédent de production à vendre pour se procurer des biens de première nécessité ou payer les frais de scolarité de leurs enfants ».

La Facilité alimentaire de l’;UE fait partie d’;un plus vaste programme au Zimbabwe faisant intervenir toute la communauté humanitaire et visant à distribuer des intrants à 620.000 agriculteurs cette année. Les promesses de dons s’;élèvent jusqu’;à présent à plus de 41 millions d’;euros (60 millions de dollars).
Sep 14 2009 10:50AM
________________

Veuillez consulter le site du Centre de nouvelles ONU pour plus d’information http://www.un.org/french/newscentre/

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.