L’UNESCO RÉCOMPENSE CINQ SCIENTIFIQUES FEMMES (UNNews)

Lu au site : UNNews

L’UNESCO RÉCOMPENSE CINQ SCIENTIFIQUES FEMMES

New York, Oct 15 2009 12:50PM

Le jury du Prix L’;Oréal-UNESCO « Pour les Femmes et la Science » a récompensé jeudi cinq scientifiques femmes, une par continent, dont la chercheuse française Anne Dejean-Assémat pour ses travaux sur la leucémie et le cancer du foie.
« Par la diversité de leurs origines, la qualité de leurs travaux et l’;intensité de leur engagement, ces cinq lauréates illustrent la volonté de la Fondation L’;Oréal et de l’;UNESCO de mettre en lumière des femmes d’;exception, véritables modèles pour les générations à venir », a souligné l’;Organisation des Nations Unies pour l’;éducation, la science et la culture (<« http://portal.unesco.org/fr/ev.php-URL_ID=2902&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201.html »>UNESCO) dans un communiqué.
Les cinq femmes scientifiques récompensées sont :
Pour l’;Europe, le Pr Anne Dejean-Assémat (France), qui dirige l’;Unité « Organisation nucléaire et oncogenèse » à l’;Institut Pasteur et l’;Unité 579 « Biologie moléculaire et cellulaire des tumeurs » de l’;Inserm à Paris, pour sa contribution à la compréhension de la leucémie et du cancer du foie chez l’;homme.
Pour l’;Afrique et les pays arabes, le Pr Rashika El Ridi (Egypte), Professeur d’;immunologie au département de zoologie, à la Faculté des sciences à l’;Université du Caire, pour avoir contribué au développement d’;un vaccin contre la schistosomiase/bilharziose, maladie tropicale qui touche plus de 200 millions de personnes dans le monde.
Pour l’;Asie-Pacifique, le Pr Lourdes J. Cruz (Philippines), Professeur à l’;Institut des sciences marines à l’;Université des Philippines Diliman à Quezon, pour la découverte des toxines des cônes qui peuvent servir d’;outils puissants pour étudier le fonctionnement du cerveau.
Pour l’;Amérique du Nord, le Pr. Elaine Fuchs (Etats-Unis), Professeur au Laboratoire de biologie cellulaire et de développement à l’;Université Rockefeller de New York à New York, pour sa contribution à la connaissance de la biologie de l’;épiderme et des cellules souches de la peau.
Pour l’;Amérique latine, le Pr Alejandra Bravo (Mexique), Professeur à l’;Institut de microbiologie moléculaire à l’;Université nationale autonome du Mexique à Cuernavaca, pour ses travaux sur une toxine bactérienne qui agit comme un puissant insecticide.
« Alors que nous annonçons nos lauréates 2010, nous sommes très fiers de souligner que deux de nos lauréates 2008 se sont vues attribuer des Prix Nobel pour l’;année 2009. Les lauréates du Prix L’;Oréal-UNESCO font partie des plus grands talents scientifiques au niveau mondial et seront des modèles pour le futur de la science », a déclaré le président du jury, Günter Blobel, Prix Nobel de Médecine en 1999.
A travers le programme « Pour les femmes et la science », L’;Oréal et l’;UNESCO se mobilisent depuis 12 ans pour la cause des femmes scientifiques. Chaque année le programme met en lumière l’;excellence scientifique et encourage les vocations des jeunes filles dans le domaine de la science. En 12 ans, le programme a célébré 62 lauréates, 150 boursières internationales et 700 boursières nationales.
La cérémonie de remise des prix se déroulera le 4 mars 2010, à l’;UNESCO. Chaque lauréate recevra 100.000 dollars pour sa contribution à la science.

Oct 15 2009 12:50PM

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.