Insécurité alimentaire alarmante en Afrique (Google / L’express)

Lu au site : Alerte Google – sécheresse

Insécurité alimentaire alarmante en Afrique


http://www.lexpress.fr/actualites/2/insecurite-alimentaire-alarmante-en-afrique-de-l-est_827586.html

ROME – La sécheresse et les conflits qui accablent l’est de l’Afrique rendent plus de 20 millions de personnes dépendantes d’une aide alimentaire d’urgence, a déclaré mardi l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture.

« La situation suscite de fortes inquiétudes à cause de prévisions de pertes de récolte et de pâturages dues à plusieurs facteurs: le manque de pluies dans plusieurs régions, la recrudescence des conflits, la perturbation des échanges internationaux et la persistance des prix alimentaires élevés« , note la FAO dans son dernier rapport sur les perspectives de récolte et la situation alimentaire.

Au Kenya, par exemple, la production de maïs devrait être inférieure de 30% par rapport à l’année dernière. Et, selon les estimations, quelque 3,8 millions de Kényans souffrent d’une insécurité alimentaire élevée ou extrême, souligne la FAO.

En Ethiopie, la population nécessitant des secours humanitaires est passée de 5,3 millions en mai à 6,2 millions en octobre.

En Somalie et au Soudan, la sécheresse a accentué une situation rendue déjà désespérée par les conflits armés.

Au total, l’Onu compte dans ces deux pays près de 10 millions de personnes dépendant d’une aide alimentaire d’urgence. Pour la seule Somalie, cela représente la moitié environ de la population totale.

Le reste du continent n’est pas épargné: les récoltes ont chuté dans le nord du Nigeria, le sud du Niger, le Mali et le Tchad.

« Pour les plus démunis de la planète qui consacrent jusqu’à 80% de leur budget familial à la nourriture, la crise des prix alimentaires n’est pas terminée« , souligné Hafez Ghanem, sous-directeur général de la FAO.

La publication de ce rapport intervient avant le sommet mondial sur la sécurité alimentaire prévu la semaine prochaine à Rome, où siège la FAO (du 16 au 18 novembre).

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.