INVESTIR DANS L’AGRICULTURE DES PAYS EN DÉVELOPPEMENT (UNNews)

Lu au site : UNNews

LA FAO APPELLE LE SECTEUR PRIVÉ À INVESTIR DANS L’AGRICULTURE DES PAYS EN DÉVELOPPEMENT

New York, Nov 13 2009 11:50AM

Le directeur général de l’;Organisation des Nations Unies pour l’;alimentation et l’;agriculture (< » http://www.fao.org/index_fr.htm »>FAO), Jacques Diouf, a appelé les chefs d’;entreprise à investir dans l’;agriculture des pays en développement pour aider à la lutte contre la faim, à l’;occasion d’;un Forum international du secteur privé sur la sécurité alimentaire à Milan jeudi et vendredi.

La FAO chiffre les besoins d’;investissements des pays en développement dans le cadre de l’;aide publique au développement à environ 44 milliards de dollars par an, auxquels devront s’;ajouter des financements des budgets nationaux et des investissements privés dans l’;agriculture primaire et les services, tels que stockage et transformation, a indiqué M. Diouf.

M. Diouf s’;est félicité de l’;intérêt croissant du secteur privé pour l’;agriculture dans les pays en développement. Les investissements étrangers directs (IED) ont triplé depuis 2000, passant de 1 milliard à plus de 3 milliards de dollars en 2007. Ce montant représente néanmoins moins d’;un pour cent des IED totaux à l’;échelle mondiale.

Le directeur général de la FAO a encouragé les entreprises privées à adopter une approche d’;investissement à plus long terme et d’;opérations commerciales dans les régions en développement, au lieu de se concentrer sur les besoins immédiats et les opportunités d’;échanges qui en découlent.

Il a également incité les sociétés à faire l’;effort de prendre en considération de nouveaux pays, notamment pour la fourniture d’;intrants, l’;achat de produits agricoles et le développement de l’;agroalimentaire.

Les sociétés internationales doivent collaborer plus étroitement avec les petites et moyennes entreprises locales, y compris les fournisseurs d’;intrants et les transformateurs, distributeurs et négociants de produits alimentaires, qui constituent d’;importants traits d’;union avec les producteurs et une source importante d’;emploi rural et de croissance des revenus, a insisté M. Diouf.

Le Forum a fait intervenir plus de 120 PDG et autres dirigeants de la communauté d’;affaires internationale s’;intéressant à tous les aspects de la filière alimentaire, de la production à la commercialisation et à la distribution.

Il a représenté une excellente opportunité pour les représentants du secteur privé de transmettre au Sommet des chefs d’;Etat et de gouvernement de la FAO à Rome la semaine prochaine une vision concrète sur la manière dont le secteur privé peut efficacement contribuer à la lutte contre la faim et la pauvreté.
Nov 13 2009 11:50AM
________________

Veuillez consulter le site du Centre de nouvelles ONU pour plus d’information http://www.un.org/french/newscentre/

Publié par

Willem Van Cotthem

Honorary Professor of Botany, University of Ghent (Belgium). Scientific Consultant for Desertification and Sustainable Development.