Réchauffement climatique et alimentation

Crédit Photo: Good Planet Info

Photo de l’ONG Oxfam le 10 novembre 2013 à Varsovie de manifestants portant des masques d’Angela Merkel, Barack Obama, François Hollande et Shinzo Abe, dans le cadre d’une campagne pour dénoncer l’impact du changement climatique sur l’agriculture
© OXFAM/AFP/Archives Al Kinley

Le réchauffement rend incertain la sécurité alimentaire mondiale 

EXCERPT

L’accélération du réchauffement climatique fait peser de fortes incertitudes sur la production agricole mondiale dans les prochaines décennies, ont averti dimanche des scientifiques, certains jugeant inévitables de profonds changements de la société pour y faire face.

« Nous pourrons nourrir le monde en 2050 mais pour cela il faudra prendre des mesures pour minimiser les effets du changement climatique sur la production agricole », a estimé Jerry Hatfield, directeur du laboratoire national américain pour l’agriculture et l’environnement.

Lire l’article entier: Good Planet Info

Fortes incertitudes sur la production agricole mondiale

Crédit Photo: Challenges

Le réchauffement climatique va-t-il entraîner une pénurie alimentaire?

Par Challenges.fr

Selon plusieurs scientifiques, l’accélération du réchauffement climatique fait peser de fortes incertitudes sur la production agricole mondiale dans les prochaines décennies.

L’accélération du réchauffement climatique fait peser de fortes incertitudes sur la production agricole mondiale dans les prochaines décennies, ont averti dimanche des scientifiques, certains jugeant inévitables de profonds changements de la société pour y faire face.

« Nous pourrons nourrir le monde en 2050 mais pour cela il faudra prendre des mesures pour minimiser les effets du changement climatique sur la production agricole », a estimé Jerry Hatfield, directeur du laboratoire national américain pour l’agriculture et l’environnement.

Il a expliqué lors d’une présentation à la conférence de l’American Society for the Advancement of Science (AAAS), réunie à San Jose en Californie, qu’il faudra doubler la production alimentaire dans les 35 prochaines années pour nourrir les neuf milliards de personnes que comptera la planète en 2050 contre sept milliards aujourd’hui. Ce sera l’équivalent de ce que l’agriculture mondiale a produit depuis cinq siècles.

« Mais l’extrême volatilité des précipitations dans les grandes plaines de cultures américaines par exemple, l’accroissement de la sécheresse couplée à une montée des températures, affecte les rendements agricoles, ce qui nécessite d’agir pour minimiser le réchauffement », a-t-il insisté.

Dégradation rapide des sols

Au niveau mondial, la capacité actuelle d’utilisation des terres et la productivité vont continuer à dégrader les sols, a-t-il ajouté.

Lire l’article entier: Challenges

 

Terres dégradées en Chine

Crédit photo: Actualités

Plus de 40% des terres arables dégradées en Chine

Plus de 40% des terres arables de la Chine souffrent de dégradation, d’après l’agence de presse Xinhua, réduisant sa capacité à produire de la nourriture pour la population la plus importante au monde.

Le sol noir riche de la province de Heilongjiang au nord du pays, qui fait partie du bassin agricole de la Chine, s’amincit de plus en plus, tandis que le sud du pays souffre d’acidification, d’après le rapport, qui fait référence aux statistiques du ministère de l’agriculture.

Les terres dégradées comprennent généralement le sol souffrant d’une fertilité réduite, de l’érosion, des changements d’acidité, et des effets du changement climatique ainsi que des dommages faits par les polluants.

Lire l’article entier: Actualités

L’eau pourrait devenir considérablement plus rare

Crédit photo: Pixabay

Le changement climatique pourrait réduire la production alimentaire mondiale de 18% d’ici 2050

Le réchauffement climatique pourrait causer une chute de 18% de la production mondiale de nourriture d’ici 2050, mais les investissements dans les systèmes d’irrigation et d’infrastructures, et le déplacement de la production alimentaire dans différentes régions, pourraient réduire cette perte, d’après une étude publiée jeudi.

Au niveau mondial, les systèmes d’irrigation devraient être étendus de plus de 25% pour gérer les modèles changeants de précipitations, d’après ce qu’indique l’étude publiée dans le journal Environmental Research Letters.

Lire l’article entier: Actualités

 

 

Sécheresse aux Etats-Unis

Photo credit: Pixabay

Le centre et le sud-ouest américain risquent des sécheresses inédites au 21e siècle

EXTRAIT

Les grandes plaines des Etats-Unis vont probablement connaître au 21e siècle des sécheresses bien pires que celles qui se sont produites durant le dernier millénaire, menaçant leurs habitants, ont mis en garde des scientifiques réunis cette semaine à San José (ouest).

Ce scénario sombre est ressorti de simulations effectuées avec 17 modèles informatiques de l’évolution du climat en Amérique du Nord.

Des scientifiques ont reconstitué le climat d’une période inhabituellement chaude et sèche aux 12e et 13e siècle à l’aide des cercles de croissance de vieux troncs d’arbre, a expliqué Toby Ault, un climatologue de l’Université Cornell, dans l’Etat de New York.

Lire l’article entier: Good Planet

Voir aussi: Actualités

La Thaïlande actuellement en proie à la sécheresse

Crédit photo: Pixabay

Les cultures de riz de la Thaïlande bientôt confrontées à une grave sécheresse

Les cultures de riz de la Thaïlande seront bientôt confrontées à une grave sécheresse, cette dernière affectant déjà 8 des 76 provinces du pays et devant s’étendre sur 160 000 hectares de cultures.

La Thaïlande connaîtra sa pire période de sécheresse en plus de dix ans cette année, d’après ce qu’a indiqué le département de l’irrigation jeudi, endommageant les cultures dans l’une des plus grandes nations exportatrices de riz au monde.

La Thaïlande est actuellement en proie à la sécheresse dans 8 de ses 76 provinces, mais 31 autres provinces restent à risque, d’après le Ministère de l’Intérieur, qui a ajouté qu’il avait alloué près de 6,8 milliards de baht (208,65 millions de dollars) pour lutter contre la sécheresse.

Lire l’article entier: Actualités-News-Environnement

Inquiétante sécheresse au Brésil

Crédit photo: Google

Brésil: inquiétante sécheresse

La science est claire: la sécheresse au Brésil est due à la perte des forêts

PAR LOUIS VERCHOT

Le rôle de la déforestation tropicale dans le changement climatique mondial a fait l’objet de beaucoup de discussions et de débats internationaux dans les médias, ainsi que lors des forums politiques tels que la Convention des Nations Unies sur le Changement Climatique. Cependant, le rôle de la déforestation dans le changement des climats locaux a reçu beaucoup moins d’attention.

Actuellement, face à la sécheresse sans précédent dont souffre le sud du Brésil, l’attention se tourne vers les impacts à une échelle plus locale de la déforestation. Dr Antonio Nobre, chercheur à l’Institut Brésilien de Recherche Spatiale, a publié un rapport intitulé «Le climat futur de l’Amazonie» qui lie la sécheresse actuelle à la déforestation dans le bassin de l’Amazone. Les politiques s’interrogent sur ces conclusions. Que dit la science?

RELATION ENTRE LES ARBRES ET LES PRÉCIPITATIONS?

En 2009, les chercheurs du CIFOR, Douglas Sheil et Daniel Murdiyarso, ont résumé la compréhension scientifique de la relation entre les forêts et les précipitations dans un article publié dans BioScience. À l’époque, le lien entre la déforestation et la diminution des précipitations était encore inconnu. Il existait certaines indications dans la littérature scientifique, selon lesquelles le déboisement perturberait la formation des nuages et accentuerait la saisonnalité des précipitations dans les zones ayant des saisons sèches et humides distinctes.

Les preuves s’accumulaient pour montrer qu’une quantité importante des pluies tombant à l’intérieur des continents est recyclée – ce qui signifie que l’eau, qui est tombée auparavant près des marges continentales, est pompée dans l’atmosphère par la végétation et retombe de nouveau.

Lire l’article entier: CIFOR