2. Pourquoi ce blog? Pourquoi ce contenu?

Depuis des années déjà, j’ai établi un réseau électronique pour celles et ceux qui s’intéressent à la désertification, la pauvreté et l’horticulture en région sèche. Tout récemment, j’ai ouvert une partie de ce blog au « jardinage en container« . La raison principale pour l’établissement d’un tel réseau est que j’ai constaté, en parlant avec mes collègues du Comité de la Science et de la Technologie (le CST) de la Convention des Nations Unies pour la Lutte contre la Désertification (CNULD), que nous consacrons tous pas mal de temps en cherchant à l’internet des publications intéressantes sur les sujets auquels nous nous intéressons. Chacun de nous cherche la même information, consacrant beaucoup de temps pour trouver les mêmes articles, lisant ces mêmes textes pour voir si leur contenu est important assez, et si c’est le cas, utilisant cette information pour nos propres objectifs.

Il n’y a pas de communication générale entre les membres du CST et entre tous ces gens qui s’intéressent à la désertification, la pauvreté, l’agriculture, l’horticulture et le développement durable. Il ne suffit pas de leur envoyer les adresses des sites intéressants, car pas tous les articles publiés à ces sites ont trait à la sécheresse, la désertification, l’agriculture ou le jardinage en zone sèche. Donc, nous aurons tous à commencer de nouveau à chercher et à lire le contenu de ces sites différents. En d’autres mots : nous perdons tous le même temps !

Alors, j’ai commencé à faire ma propre sélection de messages concernant ces sujets qui peuvent intéresser beaucoup de gens de notre réseau et j’ai repris (en entier ou en partie) ces textes à mon blog. De ce fait, les visiteurs de mon site ne doivent plus parcourir tous ces sites pour trouver les publications intéressantes. Mon objectif principal est donc de reflêter la diversité de ces messages. Ainsi, j’essaie de faciliter l’accès à une panoplie de sites et de blogs. De temps en temps, je publie aussi mes propres contributions, souvent concernant mon expérience dans le domaine de la croissance des plantes dans les zones arides et semi-arides avec un minimum d’eau et d’engrais.

Quelques personnes ne semblent pas être heureux avec ce système, tout en proclamant leur droits de propriété sur les publications. Dans ce cas, je respecte leurs vues. Je ne veux pas interférer avec leurs intérêts, quelques soient leurs objectifs pour créer un site public ou blog. J’ai essayé seulement de porter à l’attention de milliers de personnes au niveau mondial l’existence de leurs messages.

Je repète que pour moi c’est un gagne-temps pour mes lecteurs. Ceci n’est pas MON BLOG, c’est le NOTRE, car je ne suis que l’administrateur pour faciliter le travail de beaucoup de collègues et d’amis. Les visiteurs de mon blog semblent se sentir heureux avec ce système, car je leur offre une chance de gagner beaucoup de temps en rassemblant de l’information valable sur tous les aspects des sujets dans une sorte de bulletin quotidien. J’y publie tout ce qui pourrait nous intéresser sur la sécheresse et la désertification. Ainsi, nous ganons tous du temps pour des choses plus pratiques et entretemps nous portons à l’attention du monde entier des sites et des blogs, qui peuvent avoir du mal à se faire connaître.

Personnellement, je consacre ce temps à la collection de toutes ces informations en étant un professeur honoraire de l’Université de Gand (Belgique) et je veux servir mes collègues et amis d’une façon efficace, sans autre avantage personnel que d’avoir le plaisir de pouvoir servir et de le faire de mon mieux.

Il va de soi que je mentionne toujours la source des informations que je trouve à l’internet. Ainsi, mes visiteurs peuvent être liés directement à ces sources et peuvent y aller pour des messages additionels. En plus, je tiens aussi une liste des sites et blogs importants (voir BLOGROLL), où mes visiteurs peuvent trouver les adresses des sites.

Des observations, remarques, critiques ou idées additionelles sont toujours les bienvenues. J’espère aussi de trouver des possibilités d’amèliorer la coopération et la formation de réseau entre les gens qui travaillent pour des sites similaires. Il y a toujours des améliorations à réaliser. Faisons le ensemble, avec du respect pour le travail d’autrui, au lieu de « combattre » les autres dans une bataille mondiale de l’information !