Primes d’assurances sécheresse au profit de la Mauritanie, du Niger et du Sénégal

Crédit photo: Google

Région vulnérable en matière de sécurité alimentaire

Mauritanie/Assurances/Sécurité Alimentaire/ARC : 6,3 millions pour les zones les plus vulnérables

Les 6,3 millions de dollars de primes d’assurance sécheresse versée à la Mauritanie par la compagnie d’assurances panafricaine ARC début février,  ont été consacrés à la résilience des huit (8) départements  les plus vulnérables du pays en matière de sécurité alimentaire. Le Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA) a procédé à une distribution gratuite de riz et d’huile dans  les zones ciblées suivant un plan préétabli.
Sidi Maouloud Brahim Hamdatt, Commissaire Adjoint à la Sécurité Alimentaire en Mauritanie, salue le décaissement de ces  primes d’assurances sécheresse  au profit de la  Mauritanie, du Niger et du Sénégal. Le responsable mauritanien à la sécurité alimentaire relève «  une initiative positive dans le cadre d’une démarche novatrice destinée à couvrir les risques de catastrophes pouvant résulter des phénomènes naturels.
Lire l’article entier: Financial Afrik

Assurance contre la sécheresse

Crédit Photo: IRIN

Sénégal: Le Sénégal parmi les bénéficiaires l’assurance contre la sécheresse

Agence de Presse Sénégalaise (Dakar)

La société d’assurance ARC Limited (ARC LTD) va décaisser 25 millions de dollars (environ 12,5 milliards de francs CFA) au titre de l’assurance contre la sécheresse de l’ARC au profit de trois pays du Sahel notamment la Mauritanie, le Niger et le Sénégal, indique un communiqué reçu à l’APS.

Ces trois pays, qui avaient souscrit une couverture d’assurance d’un montant total de 8 millions de dollars (4 milliards de francs CFA), « vont utiliser ces versements pour des interventions rapides en réponse à la sécheresse, en s’appuyant sur des plans d’urgence préétablis », indique le communique reçu de l’African risk capacity (ARC) ou la Mutuelle panafricaine de gestion des risques.

Le texte rappelle que le modèle d’assurance contre les catastrophes « a été conçu pour répondre spécifiquement aux problèmes climatiques en Afrique par la Mutuelle panafricaine de gestion des risques (ARC), une institution spécialisée de l’Union africaine, et la société d’assurance mutuelle qui lui est affiliée, ARC LTD ».

Selon la même source, « le premier pool a été mis en place en 2014 pour aider les Etats membres à renforcer leur résilience face aux situations climatiques extrêmes et à protéger les populations vulnérables face à l’insécurité alimentaire ».

Lire t’article entier: allAfrica