Les futures fermes au Sénégal

Crédit Photo: WVC

Jardin Communautaire à Toubacouta (Sud du Sénégal)

Projet de la Fondation TC-Dialogue (Belgique) avec application du conditionneur de sol TerraCottem

Les fermes du futur au Sénégal

VIDEO

http://youtu.be/BxY7pijRu9E

CGIAR Research Program on Climate Change, Agriculture and Food Security (CCAFS)380 videos

Fortes incertitudes sur la production agricole mondiale

Crédit Photo: Challenges

Le réchauffement climatique va-t-il entraîner une pénurie alimentaire?

Par Challenges.fr

Selon plusieurs scientifiques, l’accélération du réchauffement climatique fait peser de fortes incertitudes sur la production agricole mondiale dans les prochaines décennies.

L’accélération du réchauffement climatique fait peser de fortes incertitudes sur la production agricole mondiale dans les prochaines décennies, ont averti dimanche des scientifiques, certains jugeant inévitables de profonds changements de la société pour y faire face.

« Nous pourrons nourrir le monde en 2050 mais pour cela il faudra prendre des mesures pour minimiser les effets du changement climatique sur la production agricole », a estimé Jerry Hatfield, directeur du laboratoire national américain pour l’agriculture et l’environnement.

Il a expliqué lors d’une présentation à la conférence de l’American Society for the Advancement of Science (AAAS), réunie à San Jose en Californie, qu’il faudra doubler la production alimentaire dans les 35 prochaines années pour nourrir les neuf milliards de personnes que comptera la planète en 2050 contre sept milliards aujourd’hui. Ce sera l’équivalent de ce que l’agriculture mondiale a produit depuis cinq siècles.

« Mais l’extrême volatilité des précipitations dans les grandes plaines de cultures américaines par exemple, l’accroissement de la sécheresse couplée à une montée des températures, affecte les rendements agricoles, ce qui nécessite d’agir pour minimiser le réchauffement », a-t-il insisté.

Dégradation rapide des sols

Au niveau mondial, la capacité actuelle d’utilisation des terres et la productivité vont continuer à dégrader les sols, a-t-il ajouté.

Lire l’article entier: Challenges

 

Terres dégradées en Chine

Crédit photo: Actualités

Plus de 40% des terres arables dégradées en Chine

Plus de 40% des terres arables de la Chine souffrent de dégradation, d’après l’agence de presse Xinhua, réduisant sa capacité à produire de la nourriture pour la population la plus importante au monde.

Le sol noir riche de la province de Heilongjiang au nord du pays, qui fait partie du bassin agricole de la Chine, s’amincit de plus en plus, tandis que le sud du pays souffre d’acidification, d’après le rapport, qui fait référence aux statistiques du ministère de l’agriculture.

Les terres dégradées comprennent généralement le sol souffrant d’une fertilité réduite, de l’érosion, des changements d’acidité, et des effets du changement climatique ainsi que des dommages faits par les polluants.

Lire l’article entier: Actualités

L’eau pourrait devenir considérablement plus rare

Crédit photo: Pixabay

Le changement climatique pourrait réduire la production alimentaire mondiale de 18% d’ici 2050

Le réchauffement climatique pourrait causer une chute de 18% de la production mondiale de nourriture d’ici 2050, mais les investissements dans les systèmes d’irrigation et d’infrastructures, et le déplacement de la production alimentaire dans différentes régions, pourraient réduire cette perte, d’après une étude publiée jeudi.

Au niveau mondial, les systèmes d’irrigation devraient être étendus de plus de 25% pour gérer les modèles changeants de précipitations, d’après ce qu’indique l’étude publiée dans le journal Environmental Research Letters.

Lire l’article entier: Actualités

 

 

Sécheresse aux Etats-Unis

Photo credit: Pixabay

Le centre et le sud-ouest américain risquent des sécheresses inédites au 21e siècle

EXTRAIT

Les grandes plaines des Etats-Unis vont probablement connaître au 21e siècle des sécheresses bien pires que celles qui se sont produites durant le dernier millénaire, menaçant leurs habitants, ont mis en garde des scientifiques réunis cette semaine à San José (ouest).

Ce scénario sombre est ressorti de simulations effectuées avec 17 modèles informatiques de l’évolution du climat en Amérique du Nord.

Des scientifiques ont reconstitué le climat d’une période inhabituellement chaude et sèche aux 12e et 13e siècle à l’aide des cercles de croissance de vieux troncs d’arbre, a expliqué Toby Ault, un climatologue de l’Université Cornell, dans l’Etat de New York.

Lire l’article entier: Good Planet

Voir aussi: Actualités

Interface entre Science et Politique à la CNULCD

Crédit photo: Google

CNULCD-COP 11

Un dialogue plus structuré et plus efficace entre scientifiques et politiques

La nouvelle interface entre Science et Politique (Science-Policiy Interface, SPI) de la convention sur la désertification (CNULCD) va lancer ses travaux dès la fin juin et sa composition vient d’être annoncée. Martial Bernoux, chercheur de l’IRD et membre de notre comité a été nommé comme représentant du groupe des États d’Europe occidentale et autres (WEOG en anglais, selon la terminologie des Nations Unies), aux côtés 19 autres collègues d’Argentine, d’Afrique du Sud, d’Allemagne en particulier, avec lesquels notre comité a déjà de nombreuses collaborations, à travers l’association DesertNet International.

Voir l’article entier: CSFD