Fortes incertitudes sur la production agricole mondiale

Crédit Photo: Challenges

Le réchauffement climatique va-t-il entraîner une pénurie alimentaire?

Par Challenges.fr

Selon plusieurs scientifiques, l’accélération du réchauffement climatique fait peser de fortes incertitudes sur la production agricole mondiale dans les prochaines décennies.

L’accélération du réchauffement climatique fait peser de fortes incertitudes sur la production agricole mondiale dans les prochaines décennies, ont averti dimanche des scientifiques, certains jugeant inévitables de profonds changements de la société pour y faire face.

« Nous pourrons nourrir le monde en 2050 mais pour cela il faudra prendre des mesures pour minimiser les effets du changement climatique sur la production agricole », a estimé Jerry Hatfield, directeur du laboratoire national américain pour l’agriculture et l’environnement.

Il a expliqué lors d’une présentation à la conférence de l’American Society for the Advancement of Science (AAAS), réunie à San Jose en Californie, qu’il faudra doubler la production alimentaire dans les 35 prochaines années pour nourrir les neuf milliards de personnes que comptera la planète en 2050 contre sept milliards aujourd’hui. Ce sera l’équivalent de ce que l’agriculture mondiale a produit depuis cinq siècles.

« Mais l’extrême volatilité des précipitations dans les grandes plaines de cultures américaines par exemple, l’accroissement de la sécheresse couplée à une montée des températures, affecte les rendements agricoles, ce qui nécessite d’agir pour minimiser le réchauffement », a-t-il insisté.

Dégradation rapide des sols

Au niveau mondial, la capacité actuelle d’utilisation des terres et la productivité vont continuer à dégrader les sols, a-t-il ajouté.

Lire l’article entier: Challenges

 

La 3ième conférence scientifique internationale de la CNULCD

Crédit photo: Google

La dégradation des terres affecte de manière directe le patrimoine mondial

Le CSFD et Agropolis International coorganisateurs de la 3ème conférence scientifique de la CNULCD

3rd-unccd-sc-conf-small

La troisième conférence scientifique internationale de la Convention des Nations Unies de Lutte contre la Désertification (CNULCD), sur le thème « combattre la désertification, la dégradation des terres et la sécheresse pour le développement durable et la réduction de la pauvreté : contribution de la science et de la technologie, des connaissances et pratiques traditionnelles », aura lieu du 9 au 12 mars 2015 au Mexique.

La conférence vise à rassembler une vaste assemblée de porteurs de connaissances scientifiques, traditionnelles et locales, qui peuvent être mobilisées pour favoriser le développement durable et la réduction de la pauvreté dans les régions touchées par la désertification, la dégradation des terres et la sécheresse.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 28 février 2015.

Voir l’article entier: CSFD

Faim et malnutrition au Mali

Crédit photo: Google

Agriculture familiale au Nord du Mali

10 choses à savoir sur la faim au Mali

PAM (Rome)

EXTRAIT

Bien que le Mali se remette progressivement de la crise, 1.9 million de maliens ont toujours du mal à se nourrir et à subvenir aux besoins de leurs familles. En 2015, le PAM prévoit donc de soutenir 1.2 million de personnes au Mali

Le PAM aide à améliorer la sécurité alimentaire au Mali en soutenant les agriculteurs locaux. En 2014, le PAM a acheté l’équivalent de 5.6 millions de dollars de nourriture à des petits exploitants maliens.

Agriculture familaile au Mali - http://4.bp.blogspot.com/_9oEg40C6DmI/TNA8UDU07DI/AAAAAAAALZc/m2hW-z_-tL4/s1600/29648.jpg
Agriculture familaile au Mali – http://4.bp.blogspot.com/_9oEg40C6DmI/TNA8UDU07DI/AAAAAAAALZc/m2hW-z_-tL4/s1600/29648.jpg

Un tiers des enfants maliens de moins de 2 ans souffre de malnutrition chronique. En 2015, le PAM aidera à lutter contre la malnutrition infantile et à améliorer l’accès des enfants à l’éducation, en distribuant des repas scolaires à 226.000 enfants maliens.

Au Mali, 4 enfants sur 5 et plus d’1 femme sur 2 est anémique. En fournissant des aliments adaptés aux femmes enceintes, aux jeunes mères et aux enfants, le PAM travaille à réduire la malnutrition et à interrompre le cycle intergénérationnel de la faim.

Lire l’article entier: allAfrica

Assistance d’urgence au Togo

Crédit photo: Google

La région de la Kara

Le gouvernement togolais et la FAO au bilan du projet d’assistance d’urgence dans la région de la Kara : 13 hectares sur 40 emblavés

EXTRAIT

Pres de 2000 plus vulnérables ménages des préfectures de Bassar et Dankpen dans la région de la Kara qui ont été profondément affectés par la sécheresse au cours de la campagne agricole de 2013-2014, ont bénéficié d’une assistance d’urgence pour renforcer leurs moyens d’existence et relancer leurs activités productrices de ménage, a appris l’agence de presse Afreepress.

Kara et le pays Kabyé - agriculture - https://volontariatosi.files.wordpress.com/2013/09/kara-et-le-pays-kabyc3a8-9-agriculture-en-terrasse.jpg
Kara et le pays Kabyé – agriculture – https://volontariatosi.files.wordpress.com/2013/09/kara-et-le-pays-kabyc3a8-9-agriculture-en-terrasse.jpg

« Le problème qui s’est posé est un dégât suite la sécheresse qui a détruit près de 40.800 hectares. Il y avait plusieurs personnes qui étaient affectées mais le projet d’urgence a ciblé les plus vulnérables. Aujourd’hui, on peut estimer que cet investissement et cet accompagnement a permis à l’ensemble des bénéficiaires d’emblaver treize (13) hectares de maréchage », a déclaré le chargé de programme à la FAO , Oyétoudé DOUA.

Lire l’article entier: iciLome

Primes d’assurances sécheresse au profit de la Mauritanie, du Niger et du Sénégal

Crédit photo: Google

Région vulnérable en matière de sécurité alimentaire

Mauritanie/Assurances/Sécurité Alimentaire/ARC : 6,3 millions pour les zones les plus vulnérables

Les 6,3 millions de dollars de primes d’assurance sécheresse versée à la Mauritanie par la compagnie d’assurances panafricaine ARC début février,  ont été consacrés à la résilience des huit (8) départements  les plus vulnérables du pays en matière de sécurité alimentaire. Le Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA) a procédé à une distribution gratuite de riz et d’huile dans  les zones ciblées suivant un plan préétabli.
Sidi Maouloud Brahim Hamdatt, Commissaire Adjoint à la Sécurité Alimentaire en Mauritanie, salue le décaissement de ces  primes d’assurances sécheresse  au profit de la  Mauritanie, du Niger et du Sénégal. Le responsable mauritanien à la sécurité alimentaire relève «  une initiative positive dans le cadre d’une démarche novatrice destinée à couvrir les risques de catastrophes pouvant résulter des phénomènes naturels.
Lire l’article entier: Financial Afrik

De la sécheresse à la famine

Crédit photo: Google

Camp de réfugiés à Dabaab

Corne de l’Afrique: entre sécheresse et famine

La Corne de l’Afrique -Ethiopie, Somalie, Kenya et Djibouti- est frappée par la pire sécheresse depuis 60 ans. La catastrophe humanitaire pourrait faire 11 millions de victimes. Le fléau de la malnutrition gagne les habitants de la région mais surtout le sud de la Somalie, décrété en état de famine par l’ONU. Tous les jours des milliers de Somaliens quittent le pays à la recherche de nourriture et d’eau. Il rejoignent des camps de fortune en Ethiopie voisine.

Voir l’article: Le Vi