Lutte contre la poussière en Iran

Crédit Photo: Le Monde.fr

La ville d’Ahvaz lors de la tempête de poussière. irinn.ir

Après une tempête de sable gigantesque, l’Iran lutte contre la poussière

Par Ghazal Golshiri – Le Monde.fr

Les autorités iraniennes se lancent dans la lutte contre la poussière. Alors que la province du Khouzistan, au sud-ouest du pays, a été frappée par des tempêtes de sable sans précédent du 28 janvier au 12 février, l’indignation générale de la population, forte de 4 millions d’habitants, et la gravité de la situation ont poussé le gouvernement à agir. Mardi 17 février, la vice-présidente, Masoumeh Ebtekar, à la tête de l’Organisation de protection de l’environnement, s’est rendue à Ahvaz, la capitale de la région, pour rencontrer les autorités locales. Deux mesures ont été évoquées pour lutter contre la pollution de l’air : faire revivre les zones humides et identifier les endroits qui génèrent cette poussière.

Le même jour, une délégation iranienne a été envoyée en Irak, l’un des pays voisins d’où proviennent les nuages de poussière. Le ministre de la santé, Hassan Ghazizadeh Hashemi, présent dans la délégation, a été sommé de collaborer avec son homologue irakien sur le sujet.

En savoir plus: Le Monde.fr

 

Chine : La lutte contre la désertification à Beijing (Google / Le Quotidien du Peuple)

Lu au site : Alerte Google – désertification

http://french.peopledaily.com.cn/Sci-Edu/6431036.html

La lutte contre la désertification à Beijing

Lors d’un briefing tenu le 15 courant à Beijing, la porte-parole du Bureau municipal de reboisement et de gestion des espaces verts de Beijing Wang Sumei a déclaré que la surface des terres sablonneuses a diminué sensiblement à Beijing, que l’espace des zones urbaines de la ville s’est étendu et élargi continuellement et que pour les seules cinq dernières années, la superficie des sols désertifiés de Beijing a connu une diminution nette de 1.613 hectares, soit une réduction de près de 3%. Continuer la lecture de Chine : La lutte contre la désertification à Beijing (Google / Le Quotidien du Peuple)

Technologie : OH solidification du sable et technologie de plantation ((Google / Xinhua / French.China.org / Michel / Willem)

Je viens de recevoir un commentaire de « Michel » sur le message concernant des technologies nopuvelles, utilisées en Chine pour lutter contre la désertification :

http://french.china.org.cn/environment/txt/2008-03/11/content_12225435.htm

Des technologies nouvelles vont permettre de sauver de la désertification le chemin de fer Qinghai-Tibet

« La Chine a développé une technologie de solidification du sol qui sera utilisée le long de la voie de chemin de fer Qinghai-Tibet pour préserver la plus haute voie de chemin de fer du monde des ravages de la désertification. Appelée OH solidification du sable et technologie de plantation, cette technique est en train d’être expérimentée dans le Qinghai, une province de l’ouest de la Chine sérieusement touchée par l’érosion des sols, a déclaré un scientifique local lundi. “La composante principale de l’avancée technologique est une substance spéciale qui permet de solidifier le sable,” a dit Li Runjie, chef de projet à l’Institut de recherche scientique sur l’énergie hydro-électrique et la préservation de l’eau de la province du Qinghai. Selon l’expérience, après avoir semé du gazon, versé de l’eau et des fertilisants sur une parcelle de sable, le traitement a été pulvérisé sur la surface du sable. En une à deux heures, le sable s’est solidifié. Le gazon a poussé sur cette surface en près de quinze jours. “Le traitement chimique, qui permet de solidifier le sable en une terre solide caoutchoutée, ne contient aucun élément toxique”, a dit l’expert. “Le sable solidifié peut retenir l’eau et prévenir efficacement l’évaporation”, a t-il dit. Selon Li, le test est conduit à l’origine du fleuve Jaune dans le Qinghai depuis mai 2007. Agence de presse Xinhua     2008/03/11« .

Michel m’écrit :

« J’ai lu effectivement cette news. Quelqu’un a-t-il des infos sur le procédé chimique utilisé ? Il ne faudrait pas que le traitement soit pire que la maladie en terme d’environnement« .

Voici ma réponse :

 » Cher Michel,

Merci pour ce commentaire. Je n’ai pas d’informations précises sur ce procédé, mais je sais qu’il y a une société chinoise HE YUAN EP qui pulvérise une substance synthétique sous forme d’un film de mulch sur le sable.  J’ai vu une démonstration de ce procédé en Iran en 2003.  Le film offrirait la possibilité que la pluie percole dans le sable (à travers le film) et que des graines germent en dessous et transpersent le film. Je ne comprends pas pourquoi le vent, les animaux ou le piétinement ne cassent pas ce film. Il serait intéressant d’en savoir un peu plus.  Si vous trouvez des infos supplémentaires, n’hésitez pas à me les communiquer.

Willem ».

———————-

Algérie : Nourriture fraîche dans les camps des réfugiés (UNICEF / Willem)

Le projet UNICEF « Construction de jardins de famille et jardins scolaires dans les camps des réfugiés Saharaouis » (région de Tindouf, S.O. Algérie) contribue d’une façon significative à la sécurité alimentaire et la santé publique dans les camps des réfugiés. Des efforts continus y sont produits pour construire de plus en plus des jardins de famille. En complément, des semences collectées sont envoyées par des citoyens Européens, qui ne jettent plus à la poubelle ou sur leur tas de compost les semences des fruits tropicaux consommés (melons, pastèques, potirons, papayes, avocats etc.) ou des restants des semences de légumes (utilisés dans leurs jardins).

Pour des informations supplémentaires, visitez :
<http://www.zadenvoorleven.wordpress.com>
où vous trouverez des textes introductifs dans différentes langues.

Voici quelques photos prises dans des jardins de famille par l’ingénieur Taleb BRAHIM, coordinateur du projet, en Janvier-Février 2008

 lettuce
Belle laitue dans le sol du désert Sahara au camp des réfugiés de Smara.Bottle gardening in Smara
Des espèces de plantes différentes cultivées dans des bouteilles en plastique (pépinière) avant la plantation dans le sable du désert. Deux avantages sont enregistrés : limitation du volume d’eau d’irrigation et élimination des bouteilles en plastiques autrement jetées dans le désert.TC and drip irrigation

Quel sentiment magnifique de pouvoir cultiver pour la première fois en 30 ans dans les camps des légumes frais, pleins de vitamines et d’éléments minéraux, dans le sable du désert avec un remarquable minimum d’eau d’irrigation saumâtre (après avoir mélangé au sol le conditionneur de sol TerraCottem le long des tubes goutte-à-goutte jusqu’à une profondeur de 25 cm).
Gauche : betterave rouge; Centre : oignons; Droite : choux et laitue. Un cas de succès dans la lutte contre la désertification, les efforts pour la sécurité alimentaire et la santé publique, et les initiatives pour les revenus annuels.

Tibet : La poussière flottante (Google / Xinhuanet)

Lu au site : Alerte Google – désertification

http://www.french.xinhuanet.com/french/2008-02/10/content_574832.htm

La poussière flottante ternit le Nouvel An tibétain

LHASSA, 9 février (Xinhua)– De la poussière flottante a recouvert la plupart de la région autonome du Tibet, dans le sud-ouest de la Chine, en raison des forts vents et d’une augmentation soudaine de la température.  Un énorme nuage de poussière a enveloppé Lhassa, capitale  régionale, vendredi à 20H00, et de la poussière flottante accompagnée d’un brouillard ont recouvert la ville samedi.  Beaucoup d’habitants ont dû porter des masques pour sortir,  laissant les traces de leurs pas sur le sol poussiéreux.  La poussière flottante est la forme la plus bénine des tempêtes de sable, mais affecte gravement la qualité de l’air, selon les  météorologues.  Le bureau météorologique local a attribué ce temps poussiéreux  au vent violent qui balaie le Tibet depuis mercredi. Continuer la lecture de Tibet : La poussière flottante (Google / Xinhuanet)

Les pertes économiques dues à la désertification sont considérables en Chine (Alerte Google / Le Quotidien du Peuple en ligne)

Lu au site : Alerte Google / désertification

http://french.peopledaily.com.cn/Economie/6326862.html

Les pertes économiques dues à la désertification sont considérables en Chine

En Chine, les pertes économiques directes annuelles dues à la désertification s’élèvent à 54 milliards de yuans, soit en moyenne une perte journalière de près de 150 millions de yuans. C’est ce qu’a révélé récemment le Directeur Général Adjoint de l’Administration d’Etat des Forêts Zhang Jianlong, lors de la cérémonie tenue à l’occasion de l’établissement de la Fondation spéciale Fenghua de lutte contre la désertification de China Green Foundation. Après de longues années d’efforts, la Chine a obtenu des succès remarquables dans ses luttes pour combattre et prévenir l’envahissement du sable. La désertification de la fin des années 90 du 20ème siècle qui chaque année s’agrandit de 3.436 kilomètres carrés a diminué actuellement en moyenne de 1.283 km² annuellement. Malgré ces importantes réussites, la Chine figure toujours parmi les pays du monde dont la construction de l’environnement écologique est extrêmement faible et arriérée. Continuer la lecture de Les pertes économiques dues à la désertification sont considérables en Chine (Alerte Google / Le Quotidien du Peuple en ligne)

Tombouctou : fixation des dunes (Alerte Google / Temoust)

Lu au site : Alerte Google / désertification

http://www.temoust.org/spip.php?article4010 

Ramata TEMBELY L’Indépendant, 12/12/2007

Fixation des dunes dans le cercle de Tombouctou : La population s’investit pour enrayer l’ensablement

Le changement climatique, la biodiversité, les effets de l’environnement sur la santé et les déchets sont des problèmes qui touchent le monde entier. C’est pourquoi, depuis quelques années, un vaste programme de lutte anti-désertification a démarré dans les régions dites Nord du Mali, précisément dans la région de Tombouctou, financé par la délégation de la Commission européenne au Mali. Depuis, plusieurs actions sont en cours contre l’ensablement par la fixation des dunes. Une caravane de presse organisé par l’Union Européenne a sillonné le cercle de Tombouctou du 4 au 9 décembre. Elle aura permis aux hommes de médias de constater les progrès réalisés dans le domaine de la fixation des dunes ainsi que la plantation des arbres. Le résultat sur le terrain est encourageant. Continuer la lecture de Tombouctou : fixation des dunes (Alerte Google / Temoust)